Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

En Haute-Engadine/CH, un frein est mis à la construction de résidences se-condaires

Zweitwohnungsbau im Oberengadin

Des " villes-fantômes " dues au trop grand nombre de résidences se-condaires dans les Alpes © CIPRA International

Il aura fallu trois ans et demi au gouvernement des Grisons pour enfin approuver une initiative visant à restreindre les projets de constructions de vacances.
Cette initiative adoptée dès 2005 par les 11 communes de la Haute-Engadine prévoit la limitation de la construction de résidences secondaires à 12 000 m² de surface brute de plancher par an. Après avoir été fortement critiquées, les dispositions dérogatoires du schéma directeur ont été précisées et permettent uniquement, selon le gouvernement des Grisons, les projets de résidences secondaires présentant un " intérêt majeur pour l'économie nationale ". Les dispositions dérogatoires doivent servir exclusivement au financement croisé de résidences principales ou de lits d'hôtel.
Le Land de Salzbourg/A envisage lui aussi de contrer la construction de résidences secondaires grâce à un durcis-sement de la loi relative à l'achat et à la vente de biens fonciers. Son point central est le suivant : si dans une com-mune, la part des résidences secondaires est déjà égale ou supérieure à dix pour-cent, la création de nouvelles zo-nes de résidences secondaires est interdite. De nombreuses grandes communes touristiques seraient touchées par cette modification législative.
Source : www.nzz.ch/nachrichten(de), http://derstandard.at/(de)