Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Village d’alpinistes : des Alpes occidentales jusqu’à la Méditerranée

Sankt Antönien : le village walser du Prättigau rejoint en 2021 le réseau des villages d’alpinistes. © Prättigau Tourismus / Marco Schnell

L’initiative des villages d’alpinistes réunit des petites communes de l’Arc alpin qui misent sur le tourisme doux et la protection de la nature. En 2021, elle continue de s’agrandir, avec six nouveaux membres en Italie, en Autriche, et pour la première fois en Suisse.

La devise des villages d’alpinistes : « Moins, c’est mieux ». Ces petites communes alpines privilégient l’expérience authentique de la nature, la création de valeur ajoutée locale et les traditions vivantes. Elles s’engagent aussi pour la préservation des ressources, de l’environnement et des paysages. Les villages d’alpinistes sont sélectionnés sur la base de critères stricts : il s’agit de villages de petite taille, qui ont conservé leur architecture traditionnelle, avec des paysages intacts. Ils doivent être dépourvus de grandes installations de sports d’hiver et se prévaloir d’une tradition dans les sports de pleine nature. Grâce aux valeurs qu’elle véhicule, l’initiative des villages d’alpinistes est devenue il y a cinq ans un projet de mise en œuvre officiel de la Convention alpine. Lancée en 2008 par le Club Alpin Autrichien, elle s’est étendue à partir de 2016 à d’autres pays alpins.

Un nouveau partenaire : le Club Alpin Suisse

L’association s’enrichit en 2021 de nouveaux membres en Autriche, en Italie, et pour la première fois en Suisse. Le Club Alpin Autrichien accueille les communes de Göriach im Lungau et Steinberg am Rofan. En Italie, la labellisation par le Club Alpin Italien (CAI) des villages de Barmes dans le Piémont et de Triora en Ligurie permet d’étendre le réseau aux Alpes occidentales. Le Club Alpin Suisse (CAS), enfin, devient pour la première fois partenaire de l’initiative, avec l’adhésion de deux villages d’alpinistes dans les Grisons : Sankt Antönien dans le Prättigau, et un deuxième village d’alpinistes composé des villages de Lavin, Guarda et Ardez. « Les villages d’alpinistes s’inscrivent parfaitement dans les valeurs du CAS, et nous sommes heureux de faire partie de ce réseau », se félicite la présidente du CAS, Françoise Jaquet. Le réseau international des villages d’alpinistes organise des rencontres qui permettent à ses membres de s’inspirer mutuellement de leurs idées et d’échanger leurs expériences. Les villages d’alpinistes qui participent à ces échanges gagnent également en visibilité au niveau national, mais aussi international, et atteignent ainsi les 2,5 millions de membres des Clubs Alpins impliqués dans le réseau.

 

Sources et informations complémentaires :

www.bergsteigerdoerfer.org/5909-0-Neue-Bergsteigerdoerfer-2021.html (de)