Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les villages d'alpinistes se développent en Suisse

Ski de randonnée en hiver, randonnées pédestres en été : les villages d’alpinistes misent sur des offres touristiques respectueuses de l’environnement. (c) CIPRA International, Michael Gams

Après l’Autriche, l’Allemagne, l’Italie et la Slovénie, l’initiative des « villages d’alpinistes » va s’implanter aussi en Suisse. Les villages d’alpinistes sont le symbole du développement d’un tourisme proche de la nature et alternatif dans les Alpes.

Dans le cadre d’un projet pilote de trois ans, l’initiative « villages d’alpinistes » va être élargie à la Suisse, au départ dans le canton des Grisons. La conduite opérationnelle de ce projet patronné par le Club Alpin Suisse est assurée par l’équipe de gestion de produits « Sports de montagne » de l’organisation de marketing locale Prättigau Tourismus. « Nous avons dans les Grisons des villages qui correspondent à la philosophie et aux objectifs des villages d’alpinistes », explique le responsable du projet, Marc Bless. Pour lui, l’implantation de la philosophie des villages d’alpinistes, qui soutient le développement d’un tourisme durable dans le sens de la Convention alpine, est une formidable opportunité pour la Suisse. Dans un premier temps, deux ou trois communes pilotes seront sélectionnées sur la base des critères officiels. Si tout se passe bien, l’initiative sera élargie à d’autres régions de Suisse. Une personne est actuellement recherchée pour renforcer l’équipe de projet. L'offre d’emploi peut être consultée ici.

L’initiative des villages d’alpinistes a été lancée en 2008 par le Club Alpin Autrichien, et élargie à partir de 2016 à d'autres pays alpins. Destinée à faire rempart au développement du tourisme de masse dans les Alpes, l’initiative vise, entre autres, à préserver la beauté des paysages alpins et à encourager le tourisme doux. Actuellement au nombre de 29, les villages d’alpinistes se caractérisent par leur fidélité à l’identité alpine, par leur démarche de développement territorial durable et par des offres touristiques écologiquement et socialement soutenables. Moteurs du développement durable dans les Alpes, les villages d’alpinistes sont étroitement liés aux objectifs de la Convention alpine et doivent répondre à des critères d’adhésion très stricts.

 

Sources et informations complémentaires :

www.bergsteigerdoerfer.org/ (de, it, sl, en), www.alpenverein.at/portal/natur-umwelt/bergsteigerdoerfer (de), www.zhaw.ch/no_cache/de/forschung/forschungsdatenbank/projektdetail/projektid/1134/ (de, en)