Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Communiqués

Un réseau dédié au tourisme durable dans les Alpes

Tourisme soutenable : pour couvrir toutes les compétences nécessaires, les Alpes ont besoin d’un vaste réseau de spécialistes. © CIPRA International

Les idées pour promouvoir le tourisme soutenable ne manquent pas dans les Alpes, mais qui se charge de les mettre en réseau ? À l’initiative de CIPRA International, des expert·e·s de tous les pays alpins ont élaboré un profil de poste. La balle est maintenant dans le camp des employeurs et des financeurs du tourisme.

« Overtourisme » d’un côté, exode de la population de l’autre, gestion des flux touristiques, crise climatique : les régions touristiques des Alpes sont confrontées à de multiples défis. Les idées en matière de tourisme soutenable ne manquent pas, mais les initiatives restent souvent très localisées et tributaires de l’engagement de quelques individus. Les Alpes ont donc besoin de personnes qui mettent en réseau, soutiennent et diffusent ce type de démarches. La CIPRA a organisé en novembre 2018 à Innsbruck/AT une réunion d’expert·e·s financée par le Ministère allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire (BMU) pour débattre de ces enjeux.

16 critères, de la mobilité au changement climatique

Éco-hôtels, villages d’alpinistes, Alpine Pearls, AlpFoodway ou autres : le profil professionnel des personnes susceptibles de mettre en réseau les démarches de tourisme soutenable dans les Alpes reflète la diversité des organisations et des approches. Des expert·e·s de différents pays alpins ont complété le profil développé à Innsbruck. Parallèlement aux compétences touristiques classiques, le profil de poste prévoit aussi une expertise dans d’autres secteurs tels que la mobilité durable, l’agriculture, l’énergie ou le changement climatique. La connaissance des écolabels touristiques et des certificats existants est également l’un des 16 critères retenus. « Les acteurs du tourisme ont besoin d’un visage, d’un interlocuteur ou d’une interlocutrice directement à leur écoute », explique Christian Baumgartner, expert en tourisme et vice-président de CIPRA International.

Le résultat se veut à la fois un programme de travail et une source d’inspiration pour le recrutement de spécialistes du tourisme durable. Parallèlement à la question du financement, il s’agit aussi de savoir si ces personnes peuvent être affiliées à des associations, à des ONG ou à des entités touristiques locales. Pour couvrir toutes les compétences nécessaires, les Alpes ont besoin d’un vaste réseau de spécialistes de l’écotourisme. « Ces personnes auront probablement des priorités différentes dans leur profil, selon qu’il s’agisse par exemple des Alpes françaises ou autrichiennes », précise Christian Baumgartner. Pour inciter les institutions et les autorités publiques à relayer ce profil de poste, la CIPRA le diffuse actuellement dans tous les pays alpins en coopération avec des organisations partenaires telles que la Convention alpine.

Les partenaires du projet

Le projet « Tourisme soutenable dans les Alpes. Qui fait le travail ? » est mené par CIPRA International, en coopération avec les délégations suisse, autrichienne, française, italienne, allemande et slovène de la CIPRA. Il est soutenu financièrement par le Ministère allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature et de la Sûreté nucléaire, avec des fonds du Bundestag.

Vous trouverez le profil de poste, un podcast sur la journée d’Innsbruck et des informations complémentaires à l'adresse suivante : www.cipra.org/fr/charge-tourismedurable

Contact :

Magdalena Holzer, chargée de mission CIPRA International, magdalena.holzer@cipra.org, +423 237 53 13

Archive

Vous trouvez les communiqués de presse de 2009 et plus tôt dans l’archive.