Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Une série sur les paysages sauvegardés des Alpes

Aujourd'hui, la Greina est considérée comme l'un des plus beaux paysages de Suisse. (c) Patric Peng

Aujourd’hui, la Greina est considérée comme l’un des plus beaux paysages de Suisse. (c) Patric Peng

Des lieux où des gens ont sauvé les paysages naturels et culturels : une série de la CIPRA sur les paysages sauvegardés des Alpes rappelle l’histoire de ces sites.

Qui se souvient encore que le haut-plateau de la Greina a failli être inondé ? Dans les années 1980, il était prévu d’y construire un barrage. Aujourd’hui, la Greina est considérée comme l’un des plus beaux paysages de Suisse, et fait le bonheur des touristes comme de la population locale. La CIPRA rappelle à notre souvenir les paysages sauvegardés comme celui-ci – et les gens qui les ont sauvés – avec une série lancée le 11 décembre 2019 à l’occasion de la Journée internationale de la montagne.

Un projet exemplaire de protection d'une zone humide

Également sauvegardé, le Murnauer Moos/D, la plus grande zone humide intacte des contreforts alpins d’Europe centrale. Ce site réunit une mosaïque de petits biotopes tels que des marais, des communautés de grandes et de petites laîches, des prairies à litière et une tourbière ombrotrophe intacte atteignant 25 mètres d’épaisseur. Grâce a leur inébranlable engagement, la botaniste Ingeborg Haeckel et le zoologiste et poète Max Dingler de l’organisation environnementale Bund Naturschutz sont parvenus à empêcher plusieurs dégradations de ce paysage culturel de grande valeur.

L’aigle royal au lieu de pistes supplémentaires

Un autre exemple de la série des paysages sauvegardés est le vallon des Vans, un site Natura 2000 situé sur la commune de Chamrousse en Isère/F. Il abrite de nombreuses espèces animales et végétales rares et en danger, notamment le tétras-lyre, le lagopède, l’aigle royal, l’androsace de Vandelli et la saussurée à deux couleurs. En 2015, la commune a annoncé son intention d’étendre le domaine skiable. Un collectif de 25 associations environnementales comprenant CIPRA France s’est opposé au projet : plus de 600 personnes ont formé un immense cœur au-dessous du sommet des Vans à 2 400 mètres d’altitude pour dénoncer le projet d’extension de la station. Fin 2016, le maire de Chamrousse a décidé d’abandonner le projet.

D’autres paysages sauvegardés de tous les pays alpins : www.cipra.org/fr/dossiers/nature-et-etre-humain/paysages-sauvegardes

Mots-clés associés : , ,