Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Le Riedberger Horn est sauvé – pour le moment

Pas de liaison inter-stations pour le moment : un sauvetage par étapes pour le Riedberger Horn. © Ferienwohnungen Kaserer_flickr

Le gouvernement bavarois a gelé la liaison inter-stations prévue sur le Riedberger Horn. La modification du Plan alpin est néanmoins maintenue.

Dans le cadre d’une procédure contestée, le gouvernement du Land allemand de Bavière avait dans un premier temps modifié le Plan alpin pour permettre la construction d’une liaison inter-stations sur le Riedberger Horn. Un revirement étonnant s’est produit début avril, avec une interdiction de construire pour les dix prochaines années. Une explication possible à ce changement d’avis surprenant du Ministre-président bavarois Markus Söder : les prochaines élections au parlement régional, qui auront lieu à l’automne 2018. Markus Söder avait jusqu’à présent toujours plaidé pour l’aménagement du Riedberger Horn.

La Ligue pour la protection de la nature et la Ligue régionale pour la protection des oiseaux ont déposé un recours juridique contre la modification du Plan alpin. On ne pourra véritablement parler d’un bénéfice pour la nature que lorsque les associations auront gagné cette procédure, souligne Stefan Witty, directeur de CIPRA Allemagne. Selon lui, « ce recul temporaire ressemble plus à un frein d’urgence qu’à une véritable décision ».

Le gouvernement promet vingt millions d’euros aux deux communes concernées, Balderschwang et Obermaiselstein. 15 millions seront consacrés à la création d’un centre d’interprétation de la nature, à un projet de mobilité respectueuse de l’environnement et à la modernisation des domaines skiables existants. 5 millions d’euros supplémentaires seront investis pour équiper les deux villages de liaisons Internet haut débit.

Les associations alpines et environnementales allemandes demandent depuis longtemps l’adoption d’une démarche de développement soutenable dans le territoire et se félicitent expressément de ces investissements, souligne Stefan Witty. CIPRA Allemagne a régulièrement proposé de coopérer sur une base constructive avec les communes, le parc naturel de la Nagelfluhkette et le gouvernement bavarois, ajoute-t-il. « Cette proposition est toujours valable. »

 

Sources et informations complémentaires :

www.sueddeutsche.de/bayern/umweltschutz-im-wahlkampf-warum-soeder-die-skischaukel-am-riedberger-horn-kippt-1.3933780 (de), www.deutschlandfunk.de/geplantes-skigebiet-ruhe-am-riedberger-horn.890.de.html?dram:article_id=415006 (de), www.alpenverein.de/der-dav/presse/presse-aktuell/keine-neuerschliessung-am-riedberger-horn_aid_31396.html (de)