Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Anciennes routes militaires italiennes : quelle vitesse pour les sports de loisirs ?

Une vive discussion s'est engagée en Italie sur l'utilisation des routes militaires par les sports de loisirs. © Francesco Pastorelli

Les adeptes des sports de loisirs ont pu longtemps emprunter sans restriction les anciennes routes militaires des Alpes italiennes. Aujourd'hui, l'utilisation de ces itinéraires destinés jadis aux soldats est réglementée - mais de façon très différentes en fonction des communes.
Un réseau dense de routes militaires sillonne les Alpes piémontaises. Ces routes ont été construites avant la deuxième guerre mondiale en raison de l'importance stratégique des cols alpins. Aujourd'hui, elles sont empruntées par des alpinistes et des VTTistes, mais aussi par des motards et des conducteurs de quads. Les communes et les territoires réglementent très différemment l'accès à ces itinéraires routiers. Ainsi, la France et l'Italie prévoient actuellement d'entretenir en commun et de réglementer les 40 km de routes entre le col de Tende à la frontière franco-italienne et la localité ligure de Monesi.
Dans la province de Cuneo, des communes ont frappé certains itinéraires d'une interdiction totale de rouler pour les touristes motorisés. Certaines communes ont également limité l'utilisation touristique des routes militaires du haut-plateau de Gardetta pendant les week-ends d'août et de septembre.
Il en va autrement dans la vallée de Suse : ici, plusieurs communes encouragent l'utilisation motorisée des routes militaires, par exemple dans le cadre du projet " Alpi Motor Resort ". Cette offre touristique est destinée à attirer les conducteurs de voitures tout terrain et de motos.
Source et informations complémentaires : www.stradaexmilitare-monesi-colleditenda.com ,
www.comune.canosio.cn.it/edit/files/foto/1 (it), www.dislivelli.eu/blog (it)