Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le nouveau Rapport sur l'état des Alpes et la diversité du tourisme alpin

Le quatrième Rapport sur l'état des Alpes propose d'engager des coopérations trans-sectorielles telles que celles qui sont déjà pratiquées dans les formules de vacances à la ferme. © Ökologische Forschung

Comment concilier tourisme et développement durable dans les Alpes ? Le quatrième Rapport sur l'état des Alpes de la Convention alpine répond à cette question en distinguant sept grands types de tourisme dans les Alpes.
Pour le tourisme alpin, le développement durable signifie notamment que les transports vers la destination, les activités et le séjour doivent être peu polluants, socialement acceptables et dans l'intérêt de la population locale. Cependant, les prestations et les offres touristiques varient fortement en fonction des régions. Il est donc difficile de parler du " tourisme alpin " dans son ensemble.

Les opportunités de développement du tourisme durable
Le Rapport sur l'état des Alpes identifie sept grands types de tourisme dans les Alpes : p. ex. les destinations expérience nature, les stations de ski ou les villes et villages alpins. Ces types présentent des opportunités différentes en termes de développement durable. Ainsi, les destinations estivales des Préalpes profitent de la présence de lacs et de la proximité des villes alpines, car elles sont souvent bien desservies par les transports publics. Les destinations santé, en revanche, profitent de l'augmentation de la demande dans le domaine des soins et des traitements de santé. Les ressources naturelles telles que l'eau thermale, l'air pur et les herbes sauvages doivent être intégrées dans un environnement authentique et naturel.

Façonner l'avenir
Le développement du tourisme dans les Alpes est confronté à des enjeux spécifiques en fonction des types de destinations. Tous les pays alpins doivent cependant faire face aux mêmes problèmes : pression foncière, adaptation au changement climatique, création d'emplois, changement démographique, et surtout mobilité touristique.
L'objectif du Rapport sur l'état des Alpes est de faire le point sur la mise en œuvre du protocole Tourisme et d'identifier les options possibles pour renforcer le tourisme durable. Il propose des mesures comme la mise en place d'indicateurs dans tous les pays alpins ou les coopérations trans-sectorielles entre le tourisme, l'agriculture et la foresterie. Markus Reiterer, nouveau Secrétaire général de la Convention alpine, déclare à ce sujet : " Le Rapport sur l'état des Alpes est un instrument important qui identifie les opportunités de développement du tourisme et les illustre par de nombreux exemples de bonnes pratiques. Il invite les acteurs touristiques à s'engager eux-mêmes sur la voie de la durabilité. Le tourisme durable est le tourisme de l'avenir. "
Source Informations complémentaires :
www.alpconv.org/fr/AlpineKnowledge/RSA