Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Une région touristique dit non à un projet de télécabine panoramique

Manifestation sur le Hoher Ifen : une coalition s'est formée entre les personnes qui vivent du tourisme, mais qui veulent d'autres formes de développement touristique, et les défenseurs de la nature et de l'environnement. © Irene Brendt/CIPRA Deutschland

La Kleinwalsertal/A ne veut pas de télécabine panoramique. Consultée par référendum, la population s'est prononcée contre le projet. Un vote décisif pour la région.
Le câble de la remontée panoramique aurait franchi entièrement la vallée de Schwarzwassertal : la télécabine reliant le Walmendinger Horn et le Hoher Ifen devait assurer la jonction entre deux domaines skiables, dans le cadre d'une grande campagne de modernisation touristique. En mars, le conseil municipal avait voté à une faible majorité la construction de la télécabine, afin de dynamiser le tourisme de ski et d'hiver dans la région.
Fin octobre, la population de cette vallée autrichienne a opposé une fin de non-recevoir au projet de 38 millions d'euros. C'est le premier projet touristique rejeté dans la région devant les urnes. " Ce résultat n'est pas seulement un succès pour les défenseurs de l'environnement ", déclare Katharina Lins, commissaire enquêtrice du Vorarlberg. Selon elle, une coalition s'est formée entre les personnes qui vivent du tourisme, mais qui veulent d'autres formes de développement touristique, et les défenseurs du paysage. Pour les organisations environnementales situées de part et d'autre du Hoher Ifen en Allemagne et en Autriche, le sommet doit être inscrit sur la liste des territoires Natura 2000. " C'est l'un des plus grands massifs karstiques de la région, un important réservoir d'eau, un espace récréatif proche de l'état naturel et un refuge pour de nombreuses espèces animales menacées ", souligne Stefan Köhler, Président de CIPRA Allemagne. La Kleinwalsertal engage aujourd'hui une réflexion sur une stratégie touristique durable, tandis que la Commission européenne examine la possibilité d'une inscription sur la liste Natura 2000. Du côté allemand, le Hoher Ifen est déjà un espace protégé.
Source et informations complémentaires : www.alpenverein.de/presse (de), http://vorarlberg.orf.at/news/stories/2555504/ (de), www.youtube.com (de)