Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La protection insuffisante des troupeaux responsable du tir au loup

Heureusement, la population lupine suit de nouveau une courbe ascendante en Suisse, laissant présager la formation progressive de meutes.

Heureusement, la population lupine suit de nouveau une courbe ascendante en Suisse, laissant présager la formation progressive de meutes. © CIPRA International

Dans les cantons suisses de Lucerne et du Valais, la mise à mort de trois loups a été autorisée au motif que cette mesure d'urgence était indispensable pour éviter que ces canidés ne causent davantage de dégâts.
Un feu vert donné alors même que le loup suisse est légalement protégé afin d'empêcher une nouvelle disparition. Cet été, une centaine de moutons ayant déjà été égorgés dans différentes régions du pays, la Commission de Suisse centrale pour la gestion des grands prédateurs (IKK) estime que des critères décisifs du Concept Loup Suisse ont été remplis et sont donc compatibles avec l'autorisation du tir au loup.
Les organisations Pro Natura et WWF Suisse condamnent fermement cette décision et accusent la protection insuffisante des troupeaux et la politique agricole suisse d'être responsables des attaques dont sont victimes les moutons. Seule une nouvelle répartition des subventions directes versées pour l'estivage des moutons et le renforcement de la protection des troupeaux pourraient préserver l'espace de vie du loup et garantir sa survie.
Infos : www.pronatura.ch/content/data/090806_MC (de), www.wwf.ch/fr/newsservice/nouveautes/?1203 (de/fr/it)