Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Via Alpina : 20 ans de randonnées transfrontalières

La Via Alpina : depuis 20 ans un symbole fédérateur du développement durable dans l'Arc alpin. (c) Troy Smith_flickr

Le réseau de randonnée pédestre transfrontalier « Via Alpina » relie depuis 20 ans les huit pays de l’Arc alpin, de Trieste à Monaco. Avec ses cinq itinéraires, il constitue un lien physique, mais aussi symbolique entre les populations, les territoires de vie et les espaces naturels des Alpes.

La Via Alpina a été créée en 2000 par un regroupement d'associations et de collectivités, sous la direction de l'association française « Grande Traversée des Alpes » (GTA). Ces acteurs souhaitaient donner une plus grande visibilité à la Convention alpine et à ses objectifs de développement durable, par le biais d’un sentier de randonnée transfrontalier. Au-delà du produit touristique, la Via Alpina est devenue au fil des ans un symbole tangible de l’identité alpine commune, et une plateforme internationale. Elle a donné lieu à de nombreux projets pilotes : un guide qualité international pour les itinéraires de grande randonnée, des évaluations scientifiques ou un guide méthodologique pour l'éducation à l’environnement des jeunes. La Via Alpina est aussi un projet officiel de mise en œuvre de la Convention alpine. CIPRA International a pris en charge la coordination du réseau en 2014.

Une épine dorsale du développement durable

La dimension de la Via Alpina a été dès le départ un véritable défi : ses cinq itinéraires totalisent plus de 5000 km de sentiers de randonnée répartis sur 342 étapes. Le réseau mobilise de nombreux partenaires : Clubs Alpins, États, régions et entreprises touristiques. « Pour que le projet Via Alpina continue de jouer un rôle d’épine dorsale du développement durable dans les Alpes, nous devons consolider et pérenniser le travail en réseau à l’échelle alpine », souligne Nathalie Morelle, coordinatrice de la Via Alpina à sa création. « Ce n'est pas toujours facile de concilier les différents contextes locaux et de donner un ancrage local aux objectifs du projet. » Son vœu pour les 20 prochaines années : que la Via Alpina continue de fédérer les populations autour des objectifs du développement durable, et d'encourager les échanges d'expériences au-delà des frontières.

Informations complémentaires: www.via-alpina.org/fr/