Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Requiem pour des glaciers mourants

Il y a encore une trentaine d’années, le glacier du Lys s’étendait jusqu’à l’endroit d’où cette photo a été prise. (c) Legambiente

De nombreux glaciers alpins ont déjà disparu sous l’effet du réchauffement climatique. En septembre 2019, des cérémonies commémoratives ont eu lieu en Italie et en Suisse pour attirer l’attention sur ce phénomène.

Fin septembre, l’organisation environnementale Legambiente a organisé une veillée funèbre pour le glacier du Lys, un géant de glace sur le point de disparaître dans le Val d’Aoste/I. Environ 200 glaciers ont déjà disparu dans les Alpes au cours des dernières décennies, a rappelé à cette occasion Vanda Bonardo, Présidente de Legambiente et administratrice de CIPRA Italie. « Les glaciers des Alpes orientales sont particulièrement touchés, car ils sont situés à des altitudes relativement basses. » Une cérémonie commémorative en l’honneur du glacier du Pizol/CH, premier glacier suisse radié de la liste du Réseau suisse de relevés glaciologiques (GLAMOS), a également attiré l’attention. Matthias Huss, glaciologue à l’École polytechnique fédérale de Zurich, étudie le glacier depuis plus de dix ans. Selon lui, l’accumulation d’années extrêmement chaudes a littéralement fait s’évaporer le glacier du Pizol. L’Association suisse pour la protection du climat est l’une des ONG qui ont participé à la cérémonie funèbre. Avec son ‘Initiative pour les glaciers’, elle appelle à réduire à zéro les émissions de gaz à effet de serre en Suisse d’ici à 2050, un objectif repris entre-temps par le Conseil fédéral.

La situation est particulièrement dramatique sur le versant italien du massif du Mont Blanc, où les chaleurs inhabituelles du mois de septembre et les eaux de fonte qui s’écoulent sous le glacier de Planpincieux pourraient entraîner l’effondrement d’énormes masses de glace. 250 000 mètres cubes de glace menacent de se détacher (situation au 9 octobre 2019). Le glacier est surveillé en permanence, et les routes de la vallée ont été fermées pour des raisons de sécurité. À long terme, le recul des glaciers contribuera non seulement à l’élévation du niveau des mers et des océans, mais aura également un impact sur la quantité d’eau douce disponible pour l’agriculture et les populations des Alpes.

 

Sources et informations complémentaires :

www.legambiente.it/requiem-per-un-ghiacciaio/ (it), www.youtube.com/watch?v=7NedqSb_2f0 (it), https://torino.repubblica.it/cronaca/2019/09/25/news/ (it), www.rainews.it/dl/rainews/ (it), www.presseportal-schweiz.ch/pressemeldungen/der-pizolgletscher-ist-tot-gedenkfeier-im-hochgebirge (de), https://gletscher-initiative.ch/fr/ 

Mots-clés associés : , ,