Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La Suisse rejette la loi sur la chasse

Protéger les moutons par des tirs préventifs : une majorité de Suisses se sont prononcés contre la modification de la loi sur la chasse. (c) Marion Ebster, CIPRA International

Les villes et les montagnes divisées sur la question du loup en Suisse : la révision de la loi sur la chasse qui aurait permis de pratiquer des tirs préventifs sur l’animal a été rejetée par la population.

51,9 % des Suisses ont rejeté fin septembre 2020 une loi sur la chasse qui aurait permis aux cantons d’autoriser les tirs préventifs des loups avant même que ceux-ci n’aient causé de dommages aux moutons. Les régions de montagne de Suisse centrale se sont prononcées en majorité pour la révision de la loi sur la chasse, tandis que le Plateau et les cantons très peuplés de Suisse occidentale l’ont rejetée. Les organisations environnementales s’étaient opposées à la nouvelle loi, l’accusant de menacer la protection des espèces et arguant que les nouvelles compétences déléguées aux cantons engendreraient une grande confusion sur le niveau de protection d’espèces animales menacées. Elles veulent désormais déposer le plus vite possible une initiative parlementaire pour obtenir une « révision équilibrée de la loi sur la chasse », afin notamment de protéger des espèces menacées telles que le lièvre brun, le tétras-lyre, le lagopède alpin ou la bécasse des bois. Leur position sur le loup : il faut « réguler le loup de façon mesurée lorsque c'est nécessaire, en maintenant les populations et les meutes, et en tenant compte des besoins humains. » Le retour du loup fait également débat dans le Tyrol, où 140 moutons ont été prédatés par les loups pendant l’été 2020. Le Land autrichien veut aujourd’hui déposer un recours devant l’Union européenne pour demander l’affaiblissement du statut de protection du loup. Il souhaite pouvoir abattre les loups dits « problématiques ». C’est également ce que demande l’Arge Alp (Communauté de travail des Régions alpines, qui réunit 10 régions et provinces allemandes, autrichiennes, italiennes et suisses) à la Commission européenne, mais sans l’accord des cantons suisses, qui se sont abstenus sur cette question après le rejet de la loi sur la chasse.

Échange d’expériences à l’échelle alpine

Le retour dans les Alpes d’animaux sauvages quasiment éradiqués tels que le bouquetin ou le loup est un succès pour la protection des espèces, déclare Barbara Wülser, codirectrice de la CIPRA et membre du Groupe de travail Grands carnivores, ongulés sauvages et société de la Convention alpine (WISO). « Les loups franchissent les frontières. Les pays alpins doivent donc relever ensemble les défis que cela entraîne, aussi bien en matière de protection des espèces que de protection des troupeaux, et mutualiser leurs connaissances dans ce domaine. » Dans le cadre d’un projet en cours, la CIPRA réalise des dizaines d’entretiens dans tous les pays alpins avec des personnes issues d’horizons divers, de l’économie alpestre aux milieux de la chasse, qui disposent d’une longue expérience en matière de cohabitation avec les grands prédateurs. Ces consultations permettront de formuler des recommandations d’action, et de renforcer le transfert de connaissances à l’échelle alpine.

 

Sources et informations complémentaires :

www.srf.ch/news/abstimmung-27-september-2020/jagdgesetz/umgang-mit-dem-wolf-das-stimmvolk-schiesst-das-jagdgesetz-ab (de), www.nzz.ch/schweiz/ein-wolfsgraben-zieht-sich-durch-die-schweiz-ld.1578795?mktcid=smsh&mktcval=OS%20Share%20Hub (de), www.srf.ch/news/abstimmung-27-september-2020/jagdgesetz/auf-einen-blick-das-neue-jagdgesetz-in-kuerze (de), www.pronatura.ch/fr/le-peuple-suisse-renforce-la-protection-des-animaux-sauvages, www.republik.ch/2020/09/05/im-wolfspelz (de), tirol.orf.at/stories/3067300/ (de) salzburg.orf.at/stories/3069285/ (de), www.rts.ch/info/suisse/11633604-la-revision-de-la-loi-sur-la-chasse-refusee-du-bout-des-levres.html

Mots-clés associés : , , ,