Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Les nouvelles lois sur la chasse sous les feux de la critique

Vues divergentes : les lois sur la chasse font actuellement l’objet de vives discussions dans de nombreux pays alpins.

Quand la chasse entre en conflit avec la protection des espèces : plusieurs régions et pays alpins veulent réformer leur législation sur la chasse. Les critiques fusent.

Les grands prédateurs tels que le loup et l’ours sont protégés dans tout l’Arc alpin. En Suisse, le projet de révision de la Loi sur la chasse provoque une levée de boucliers chez les organisations de protection de la nature. Au début de l'année, elles ont recueilli plus de 100 000 signatures contre cette révision. Selon l’organisation environnementaliste Pro Natura, la nouvelle loi est trop centrée sur les intérêts des chasseurs et entraîne un déséquilibre entre la chasse et la protection des espèces. Elle autorisera en outre le tir d’espèces strictement protégées telles que le loup, même s’ils n’occasionnent pas de dégâts.

Des doutes juridiques

En Allemagne, la modification de la Loi fédérale sur la protection de la nature est déjà entrée en vigueur en mars 2020. Il est désormais possible en Allemagne de décimer la population de loups jusqu’à cessation complète des prédations dans la région concernée. La conformité de ces dispositions avec la législation européenne sur la protection de la nature n’est pas encore établie. Des doutes juridiques existent également sur une nouvelle directive adoptée en Slovénie début 2020 dans le cadre d’une « loi d’intervention », qui prévoit l'abattage de 30 % des populations de loups et d’un quart des populations d'ours. Dans les Alpes françaises, des ONG réclament une protection plus stricte du lagopède alpin, dont les effectifs se réduisent comme peau de chagrin sous l'effet du bouleversement climatique. Fin 2019, une décision des tribunaux à ce sujet a été ajournée. La Région Piémont/I veut quant à elle autoriser la chasse au lagopède alpin et à d’autres espèces aviaires.

Faciliter le dialogue

Pour Marion Ebster, responsable de projet « Nature & être humain » chez CIPRA International, les modifications des lois sur la chasse comme celles qui ont été adoptées en Suisse ou en Allemagne sont une tentative de réagir à de nouvelles interactions entre la nature et l’être humain, comme dans le cas du loup. « Dans ces débats souvent empreints d’émotions, il est essentiel d’encourager le dialogue au niveau local et régional entre des acteurs·trices de différents horizons. ». C’est aussi l’objectif principal du projet « Transferts de connaissances pour la co-adaptation avec le loup dans les régions alpines » lancé en février 2020 à l'instigation de la CIPRA.


Sources et informations complémentaires :

www.pronatura.ch/de/jagdgesetz-nein (de), https://jagdgesetz-nein.ch/ (de), https://ja-jagdgesetz.ch/argumente/ (de), www.bmu.de/pressemitteilung/mehr-rechtssicherheit-im-umgang-mit-dem-wolf/ (de) https://www.juwiss.de/24-2020/ (de), www.placegrenet.fr/2019/10/31/la-lpo-demande-linterdiction-de-la-chasse-au-lagopede-alpin-en-isere-savoie-et-haute-savoie/265457, www.placegrenet.fr/2019/11/09/chasse-au-lagopede-alpin-autorisee/266800, https://wilderness-society.org/emergency-wolf-and-bear-cull-to-continue-in-slovenia/ (en), www.delo.si/novice/slovenija/drzavni-svet-na-smrt-obsodil-220-medvedov-in-30-volkov-283295.html (sl), www.uccellidaproteggere.it/Le-specie/Gli-uccelli-in-Italia/Le-specie-protette/PERNICE-BIANCA2 (it)