Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Fin de parcours pour la ligne Cuneo-Vintimille ?

Gare de Breil-sur-Roya/F : l'avenir de la ligne Cuneo-Vintimille est encore incertain. © Markus Schweiss

Alors qu'ailleurs on construit des tunnels pour la traversée des Alpes, la ligne Cuneo-Vintimille, qui relie Nice et Turin, est menacée de suppression. La population des deux États se bat contre la fermeture de la ligne. Sera-t-il possible de sauver cette voie historique ?
Le destin de la ligne internationale Cuneo-Vintimille est depuis 1970 entre les mains de l'Italie : la France et l'Italie ont passé, à l'époque, une convention stipulant que le Piémont devait assurer les frais d'entretien de l'intégralité de la ligne. Aujourd'hui, la région italienne ne peut plus supporter ces frais et prévoit de fermer la ligne.
Avec 81 tunnels et 1000 mètres de dénivelée, la ligne Cuneo-Vintimille, inaugurée en 1928, est considérée comme une prouesse technique. La vétusté des viaducs et la destruction fréquente des voies par des glissements de terrain dans ce territoire géologiquement instable entraînent des frais d'entretien très élevés. Certains trains et certaines gares ont déjà dû être supprimés. La population se mobilise contre cette fermeture, et des élus des deux pays ont manifesté fin avril à Turin. Les défenseurs de la ligne réclament une réactualisation de la convention de 1970 et le sauvetage de la voie par une répartition des coûts entre les deux pays.
Source et informations complémentaires : www.targatocn.it/2013/04/03/leggi-notizia (it), www.regione.piemonte.it/notizie (it)