Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Nouvelle étape pour RHESI

Le canal d’eau renaturé près de Ruggell/LI : une réalisation exemplaire pour l’élargissement d’autres tronçons du Rhin alpin. © Heinz Heiss

Le projet international de protection contre les crues du Rhin alpin RHESI (« Rhein – Erholung und Sicherheit ») entre dans une nouvelle phase.

Les travaux de planification ont été lancés en 2011. La version finale du projet RHESI sera présentée au public à l’automne 2018. Le projet prévoit la revitalisation et l’élargissement partiel d’un tronçon du Rhin de 26 km situé entre Feldkirch/A et le lac de Constance. La construction de nouvelles digues et l’élargissement de certaines parties du lit du Rhin permettront d’augmenter la capacité d’écoulement du cours d’eau et de protéger la vallée contre les épisodes de crues extrêmes. Plusieurs digues en mauvais état seront revitalisées et déplacées vers l’extérieur à certains endroits.

« D’un point de vue écologique, le lit du Rhin devra être élargi tous les quatre ou cinq kilomètres », souligne Monika Gstöhl, directrice de la Société liechtensteinoise de protection de l’environnement, qui se mobilise pour la revitalisation du Rhin le long de la frontière entre la Suisse et le Liechtenstein. Pour l’écologue et ingénieur forestier Mario Broggi de l’organisation liechtensteinoise « Werkstatt faire Zukunft », les élargissements du lit du Rhin permettront de renforcer la protection contre les crues et d’offrir plus d’espace pour la nature et les activités récréatives.

Depuis le début de la planification de RHESI, les propriétaires fonciers, les syndicats des eaux, les autorités et d’autres acteurs concernés ont été impliqués en permanence. « Le projet est bien accepté par la population. Un aménagement aussi proche que possible de l’état naturel permettrait d’emporter l’adhésion du plus grand nombre », affirme Lukas Indermaur de la section saint-galloise du WWF, sur la base de plusieurs enquêtes représentatives. Seuls quelques élus s’opposent encore à l’élargissement du Rhin dans les sections où c’est techniquement possible, pour des raisons d’intérêts particuliers.

Markus Wallner, gouverneur du Land Vorarlberg/A, a souligné dans un entretien avec le média VOL.AT que le projet serait réalisé même s’il était rejeté par quelques communes, en raison de l’importance cruciale que revêt la protection contre les crues. La version finale du projet sera présentée au public à l’automne 2018. Les autorités autrichiennes et suisses réaliseront ensuite une étude d’impact sur l’environnement. Les deux pays devront signer une convention internationale pour réaliser le projet.

 

Sources et informations complémentaires :
www.vol.at/vorarlberg-rhesi-wird-auch-ohne-ja-aus-koblach-im-herbst-eingereicht/5847941 (de), www.vn.at/lokal/vorarlberg/2017/05/05/fuer-rhesi-ist-zuversicht-am-wachsen.vn (de), www.rhesi.org (de), www.parlament.ch/de/ratsbetrieb/suche-curia-vista/geschaeft?AffairId=20143732 (de), www.espazium.ch/sture-kpfe-am-alpenrhein (de), http://www.rhesi.org/fileadmin/documents/12605_RHESI_Zeitung_Ausgabe10_WEB.pdf (de), www.youtube.com/watch?v=lCFpEsvrrOE (de) www.fairezukunft.org/ (de), www.rhy-faescht.org/ (de), https://lgu.li/projekte/alpenrhein (de)