Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

En ligne et créative : grève pour le climat malgré la pandémie

Agir pour le climat pendant la pandémie : des militants suisses peignent leurs revendications sur des galets. (c) Klimastreik Graubünden

Global #digitalstrike, « Grève pour le climat » en Suisse, « Pacte Climat et Coronavirus » en Autriche, bombardement de mails en Italie : actions des militants des pays alpins pendant le confinement et enseignements à tirer de la crise du coronavirus.

Les militants du mouvement « Grève pour le climat Suisse » avaient prévu d’organiser une journée d’action le 15 mai, avec des manifestations dans toute la Suisse. Confrontés à la pandémie du coronavirus, ils poursuivent leur combat en ligne, comme d’autres mouvements pour le climat du monde entier. Malgré le confinement, leurs actions de protestation seront visibles dans la rue : dans les Grisons, par exemple, la population est appelée à placer des panneaux, des transparents et des messages peints sur des pierres dans les lieux publics. « Pour nous, c’est un énorme défi d’avoir le même écho avec des actions virtuelles. Mais dans notre mouvement, le travail et la communication fonctionnent toujours très bien », souligne Leandra, 16 ans, militante appenzelloise de « Grève pour le climat Suisse ». Loris, 17 ans, militant à Coire, ville des Grisons, en est convaincu : « Il faut tirer les enseignements de la manière dont la société gère la crise du coronavirus. Nous avons besoin de la même solidarité et de la même détermination pour faire face à la crise climatique. » Leandra, Loris et de nombreux autres activistes ont élaboré un Plan d’action pour le climat, où ils·elles demandent entre autres aux responsables politiques de placer le climat et l'environnement au cœur des programmes de relance économique.

Un pacte et une avalanche de mails

Dans son « Pacte Climat et Coronavirus », le mouvement autrichien « Fridays for Future Austria » demande lui aussi un contrat social respectueux du climat. Après l'assouplissement des règles de confinement, des actions et des veillées pour le climat ont de nouveau eu lieu dans l'espace public dans plusieurs villes. En Italie, le mouvement pour le climat a organisé un « bombardement de mails » : un demi-million de courriels de revendications ont été envoyés aux responsables politiques. Dès fin avril, une grève numérique pour le climat a été organisée dans le monde entier. Des centaines de milliers de personnes y ont participé en livestream sous le mot-clé « fighteverycrisis ». Pour les jeunes comme Leandra et Loris, une chose est sûre : ils veulent dès que possible organiser de nouveau des grèves pour le climat dans les rues de Suisse. Les idées et l’énergie ne leur manquent pas.

 Sources et informations complémentaires :

climatestrike.ch/fr, www.klimastreik-graubuenden.ch/ (de), fridaysforfuture.at/events/2020-05-06-einwoechiger-protest-vor-dem-bundeskanzleramt (de), www.fridaysforfutureitalia.it/agisci (it), fridaysforfuture.de/netzstreikfursklima/ (de), www.zeit.de/campus/2020-04/fridays-for-future-netzstreik-fuers-klima-streik-berlin (de), www.faz.net/aktuell/politik/inland/fridays-for-future-streik-im-kinderzimmer-16739963.html (de), www.umweltinstitut.org/aktuelle-meldungen/meldungen/2020/klima/die-klimabewegung-im-krisenmodus (de), 

 

Loris et Leandra de "Klimastreik Schweiz" dans une interview pour le podcast de la CIPRA (allemand)