Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Nous sommes la macro-région Alpes

Participer à la construction des Alpes : les représentantes et représentants de la société civile veulent être impliqués dans l'élaboration de la stratégie macro-régionale pour les régions alpines. © birgitH / pixelio.de

Le 19 décembre 2013, le Conseil européen statuera sur la mise en place d'une stratégie européenne pour les régions alpines. Les États et les régions travaillent depuis des mois à l'élaboration d'une proposition - en laissant les représentants de la société civile devant la porte. Pourquoi la macro-région a besoin des scientifiques, des ONG et des communes.
Les chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne annonceront le 19 décembre 2013 s'ils décident de charger la Commission européenne d'élaborer une proposition de stratégie européenne pour les Alpes. Mais quels sont les thèmes de travail de cette macro-région ? Quels sont les processus de prise de décision ? Les États alpins et quelques régions sélectionnées travaillent depuis près de six mois à l'élaboration d'une proposition, sous l'égide du ministère français des Affaires étrangères. Ce document est destiné à apporter des réponses à des questions de principe et à fournir des propositions concrètes pour la mise en œuvre d'une stratégie européenne pour les régions alpines. Le bémol : les représentantes et représentants de la société civile, associations de défense de la nature et de l'environnement, clubs alpins, scientifiques et communes alpines n'ont pas été invités à participer aux travaux préparatoires.

Stratégie européenne pour les Alpes : bâtir sur les expériences et les succès
Les ONG et réseaux transalpins pratiquent depuis longtemps une culture de la coopération et de l'échange. Par exemple par le biais de la Convention alpine, qui formule des objectifs pour la protection et le développement durable des Alpes, et propose des instruments et une base de coopération. L'esprit de la Convention alpine doit continuer de vivre dans une stratégie européenne pour les régions alpines, exigent donc la CIPRA, les réseaux de communes, les Clubs alpins et les réseaux scientifiques. Huit de ces organisations ont formulé dans un document leurs revendications et leurs propositions communes. Ce document contient des réflexions sur ce que devraient être les thèmes de travail d'une macro-région, et sur les bénéfices que l'Union européenne et les Alpes peuvent tirer d'une stratégie commune.

Des processus ouverts et transparents
L'élément central d'une stratégie européenne pour les régions alpines est une nouvelle gouvernance. C'est ce qu'exige la Commission européenne et c'est ce qu'exigent une nouvelle fois les huit organisations dans leur document. " Une macro-région ne fera avancer l'Europe et les Alpes que si elle profite aux populations locales ", déclare Claire Simon, directrice de la CIPRA. Les ONG, en tant que représentantes de la société civile, peuvent contribuer à faire comprendre les enjeux d'une nouvelle stratégie aussi complexe, et faire profiter à l'Europe de l'expérience des réseaux alpins. Mais elles doivent avoir pour cela être directement impliquées dans l'élaboration d'une stratégie européenne pour les Alpes. Document de position commun des organisations Ville des Alpes de l'Année, Alliance dans les Alpes, Club Arc Alpin, Commission Internationale pour la Protection des Alpes CIPRA, Comité scientifique international pour la recherche alpine ISCAR, proMONT-BLANC, World Wide Fund for Nature WWF, Union Internationale pour la Conservation de la Nature IUCN et informations complémentaires : www.cipra.org/fr/presse/communiques-de-presse