Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La réforme agricole européenne ne rend pas les Alpes plus vertes

Les nouvelles contraintes écologiques de la PAC ne concernent par les petites exploitations dans les Alpes. © Joachim S Mueller

Les pays de l'Union européenne se sont mis d'accord sur l'orientation future de la politique agricole commune. Celle-ci prévoit que l'agriculture devra devenir plus verte - mais pas dans les Alpes.
Les ministres de l'Agriculture des États européens, la Commission européenne et le Parlement européen ont trouvé après d'âpres négociations un compromis pour la politique agricole commune (PAC) jusqu'en 2020. Pour la première fois, les agriculteurs doivent respecter certaines contraintes écologiques pour recevoir les paiements directs. Un tiers des subventions sont liées au respect de normes environnementales. Mais la nouvelle législation européenne contient de nombreuses exceptions très complexes et a perdu de son mordant. " La promotion de la biodiversité et de la protection de l'environnement ne concerne pas les exploitations de très petite taille ", souligne Michael Proschek-Hauptmann de la Fédération environnementale autrichienne. Les agriculteurs dont l'exploitation ne dépasse pas les 15 hectares de surface agricole utile ne devront pas consacrer des surfaces à la protection de la biodiversité. L'obligation de planter deux variétés différentes est elle aussi valable uniquement pour les exploitations d'une taille supérieure à 10 hectares.
La protection de l'environnement pourrait aussi avoir une place secondaire dans le programme de développement rural, un élément essentiel de la PAC. Les États membres devront à l'avenir consacrer moins de moyens au co-financement de mesures environnementales et de soutien aux territoires défavorisés. " Les réductions massives au niveau du financement pourraient toucher avant tout les territoires de montagne ", craint Proschek-Hauptmann. Or, ce sont précisément ces moyens qui contribuent selon lui au maintien d'une agriculture écologique avec des structures de petite taille dans les espaces ruraux de l'Arc alpin.
Le Parlement européen statuera probablement définitivement à l'automne sur le paquet législatif. Les États membres devront ensuite assumer eux-mêmes dans une plus forte mesure la responsabilité du développement durable et écologique de l'espace rural.
Source et informations complémentaires : www.umweltdachverband.at/presse (de), www.ots.at/presseaussendung/OTS_20130627 (de), www.greens-efa.eu, www.euronatur.org/fileadmin/docs