Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

L'avenir de l'agriculture de montagne

L'agriculture de montagne joue un rôle essentiel pour la conservation des paysages ruraux traditionnels dans les Alpes. © Südtirolprojekt/ pixelio.de

L'Union européenne renégocie la Politique agricole commune (PAC). Pour l' " Alliance pour l'agriculture et la protection de la nature dans les Alpes ", l'agriculture de montagne doit faire l'objet de mesures particulières. L'Alliance publie un catalogue de revendications.
Les agriculteurs de montagne sont défavorisés par la politique de subventions agricoles de l'UE. Les aides sont attribuées en fonction de la superficie de l'exploitation, et non du travail nécessaire. Cela a des conséquences pour la biodiversité dans les Alpes : les terres agricoles difficiles à exploiter sont abandonnées, des paysages ruraux traditionnels et des espèces animales et végétales disparaissent. Telle est la position défendue par l'Alliance pour l'agriculture et la protection de la nature dans les Alpes, qui regroupe une vingtaine d'associations de défense de l'environnement et d'agriculteurs, essentiellement dans les Alpes germanophones.
L'Alliance exige que la nouvelle PAC 2014 prenne en compte le rôle joué par les agriculteurs de montagne dans la production de biens publics, pour permettre de préserver à long terme la biodiversité exceptionnelle du massif alpin. Les aides doivent notamment rémunérer les services rendus par les agriculteurs pour la protection de la nature, favoriser la conservation des formes d'exploitation typiques des Alpes, et compenser le surcroît de travail lié aux handicaps naturels dans les territoires de montagne.
Source et informations complémentaires : www.euronatur.org/fileadmin/docs