Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les Alpes, " batterie " de l'Europe?

Les gorges du Rhin en aval d'Ilanz/CH : un site possible pour la construction d'une centrale hydraulique. © gali367/flickr.com

Les États alpins veulent répondre aux enjeux de la transition énergétique par la construction de nouvelles stations de transfert d'énergie par pompage (STEP). Les perdants dans l'affaire: la protection de la nature et l'efficacité énergétique.
Les gorges du Rhin, "Grand Canyon" de la Suisse et paysage d'importance nationale, figurent sur la liste avec 13 autres sites : le gouvernement suisse a donné en avril le nom des sites susceptibles d'accueillir de nouvelles grandes centrales hydrauliques. Pour le Conseil fédéral, l'avenir est aux stations de turbinage et de pompage, qui permettent de fournir, dans les périodes sans soleil et sans vent, mais où on a besoin de beaucoup d'électricité, de l'énergie préalablement " stockée ". La Suisse n'est pas le seul pays alpin à vouloir construire de nouvelles centrales de ce type.

Du " château d'eau " au " lac de barrage " de l'Europe
La Suisse, l'Autriche et l'Allemagne annoncent dans un communiqué commun leur intention de construire des STEP. Les trois pays veulent devenir une " batterie verte " au cœur de l'Europe. La Suisse a annoncé qu'elle allait simplifier et accélérer les procédures d'autorisation pour la construction de centrales et de lignes électriques. La Bavière s'engage sur le même chemin : la " Stratégie bavaroise pour l'énergie hydraulique " adoptée en février stipule que l'approvisionnement en énergie et la lutte contre le réchauffement climatique auront désormais plus de poids en cas de conflits d'intérêts entre le secteur hydraulique et la protection de la nature. D'ici à 2021, la Bavière veut couvrir 17% de sa consommation d'électricité par l'énergie hydraulique. Cela correspond à une augmentation de 14% de sa production d'hydroélectricité.

Le " tournant énergétique " passe par un " tournant culturel "
Dans sa prise de position sur la " Stratégie bavaroise pour l'énergie hydraulique ", l'Association allemande de protection de la montagne souligne que remplacer une source d'énergie par une autre n'est pas suffisant pour réussir la transition énergétique : " Un tournant énergétique exige aussi un 'tournant culturel' dans notre rapport à l'énergie ". Cela signifie qu'il faut repenser fondamentalement notre consommation d'énergie, mais aussi de produits et de services énergivores. Selon les calculs de l'Alliance allemande pour la protection de la Nature, la Bavière pourrait ainsi réduire sa consommation d'électricité de 38% d'ici 2030.
Sources et informations complémentaires: www.stmug.bayern.de/umwelt/wasserwirtschaft (de), www.vzsb.de/pdf/VzSB_20120421_SN_Bayr (de), www.news.admin.ch/NSBSubscriber/message (de), www.20min.ch/schweiz/news/story (de), www.20min.ch/schweiz/dossier/atomenergie (de), www.news.admin.ch/message/index