Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Plan climatique pour le Tyrol du Sud

Plan Tirol du Sud

Tourisme doux : les offres de vacances neutres en termes d'émissions de CO2 permettent de réaliser d'importantes économies d'énergie. © Alpenforschungsinstitut

D'ici 2050, la Province de Bolzano veut devenir plus performante sur le plan énergétique. Chaque habitant du Tyrol du Sud produit actuellement environ cinq tonnes de dioxyde de carbone. Dans quarante ans, il n'en produira plus qu'une tonne et demie. Un document stratégique explique comment se fera cette évolution. Cependant, sur les 150 pages, les émissions de CO2 liée aux importations de marchandises n'y sont pas mentionnées.
La Province de Bolzano a décidé de devenir d'ici 2050 une " société à 2200 watts ". La région mise donc sur le développement des énergies renouvelables et sur les constructions énergétiquement performantes : dans 40 ans, l'électricité provenant de l'eau, du soleil et du vent devra couvrir 90 % des besoins énergétiques. Dans les nouvelles constructions, à partir de l'année prochaine, au minimum 60 % de l'énergie nécessaire à la production d'eau chaude sanitaire devra être générée par des sources renouvelables. Et dans les sept prochaines années, la majorité des bâtiments publics feront l'objet d'une rénovation énergétique.
Un point à souligner toutefois : la stratégie ambitieuse, mais non contraignante intitulée " L'énergie dans le Tyrol du sud en 2050. Le Tyrol du Sud sur la voie de la région climatique " ne prend pas en considération " l'énergie grise ", à savoir les émissions de CO2 engendrées par les biens de consommation importés dans la région. Or, le Tyrol du Sud, qui ne produit lui-même guère de biens de consommation, accueille et héberge chaque année six millions de touristes qui s'y restaurent et y font leurs achats.
Source : CIPRA Tyrol du Sud