Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le changement climatique réduit la biodiversité

Renoncule des glaciers

La renoncule des glaciers fait partie des espèces bien adaptées au froid, évincées par les déplacements actuels des espèces végétales en montagne. © http://www.bruehlmeier.info

La biodiversité dans les écosystèmes montagnards des Alpes subit un recul considérable dû au changement climatique, et ce depuis plusieurs années. Tel est le résultat d'une étude récente du réseau de recherche sur la haute-montagne GLORIA.
Selon cette étude, on peut observer un recul de la biodiversité et des déplacements des espèces jusqu'à la limite imposée par le froid à la végétation. Entre 1994 et 2004, des scientifiques de l'Université de Vienne/A ont établi, sur des surfaces d'observation situées entre 2'900 et 3'450 m d'altitude dans les Alpes de Stubaï/A, que davantage d'espèces pionnières alpines migrent à plus haute altitude. Par contre, les plantes de haute montagne adaptées au froid subissent la pression croissante d'autres espèces. Au total, le nombre d'espèces en haute montagne enregistre un fort recul. Ces résultats sont d'autant plus préoccupants qu'on trouve un cinquième environ de toutes les espèces végétales européennes en haute montagne, au-dessus de la limite des forêts. Le changement climatique n'est donc pas un scénario d'avenir, mais déjà la réalité d'aujourd'hui. C'est pourquoi plusieurs associations écologistes critiquent le plan d'action récemment annoncé par l'UE, qui envisage une réduction des émissions de CO2 inférieure à celle qui était prévue jusqu'ici.
Sources : www.juraforum.de/jura/news/news/p/1/id (de), www.sueddeutsche.de/wissen/artikel/855/94761/ (de)