Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le tourisme de ski n’est jamais rassasié

L’extension et la technicisation des domaines skiables ne sont qu’une solution à court terme face au changement climatique. © DAV, Manfred Scheuermann

Gigantesques retenues collinaires, armadas de canons à neige, défrichements clandestins : l’extension des domaines skiables s’accélère dans tous les pays alpins – avec des méthodes et des concepts douteux. Trois exemples.

Quel est l’avenir du tourisme d’hiver dans les Alpes ? Des études scientifiques annoncent que le ski sera l’un des grands perdants de la lutte contre le changement climatique. Malgré tout, l’extension des domaines skiables va partout bon train. Elle ne s’arrête pas aux limites des espaces protégés – alors qu’en signant la Convention alpine, les pays alpins se sont engagés à conserver les espaces protégés. Les exemples suivants en Italie, en Autriche et en Allemagne montrent comment sont traitées les dernières surfaces naturelles des Alpes. Et combien l’engagement de la société civile est important pour leurs préservations

Dolomites de Sexten : les tractopelles devancent la justice

La décision de la Cour administrative italienne vient de tomber : la liaison à ski Helm-Rotwand dans les Dolomites pourra être construite, à condition de respecter 50 clauses contraignantes. Or, les initiateurs du projet ont déjà créé un fait accompli avant la décision définitive de la justice : en août 2013, pendant un week-end en période de vacances, dix hectares de forêts ont été défrichés – pour prévenir l’arrêt des travaux annoncé le lundi suivant par les tribunaux. Des organisations environnementales et des mouvements citoyens avaient critiqué la construction de deux nouvelles pistes et de remontées mécaniques. Celle-ci entraînerait la destruction d’une zone semi-naturelle et d’un habitat de plantes et d’animaux rares. Une simple télécabine sans nouvelle piste aurait suffi pour relier les deux domaines.

Glacier de Mölltal : la Convention alpine montre la bonne direction

A-t-on le droit de réduire un espace naturel protégé pour construire une piste de ski ? Un conflit a éclaté à ce sujet en Carinthie en Autriche. Des promoteurs veulent construire un hôtel de 900 lits sur le glacier de Mölltal. Ils ont annoncé leur intention d’investir 90 millions d’euros, mais réclament en contrepartie la construction d’une nouvelle piste reliant le domaine skiable à la vallée, qui traverserait les deux espaces naturels protégés de Kleinfragant et Wurten-West. Le Conseil de protection de la nature a refusé la piste en se référant à la Convention alpine. Un rapport d’expertise de CIPRA Autriche indique que ce projet serait en contradiction avec le droit international, qui stipule que les espaces protégés existants doivent être conservés. Les lois ne peuvent pas être si facilement modifiées. La décision du Conseil de protection de la nature est contraignante, mais plusieurs partis politiques, dont le parti populaire, et les maires de la vallée de la Möll veulent réaliser le projet coûte que coûte.

Sudelfeld : la plus grande extension de domaine skiable d’Allemagne – et la plus contestée

L’extension du domaine skiable de Sudelfeld est une mesure d’intérêt général : c’est l’argument avancé par les pouvoirs publics pour approuver à la mi-avril 2014 la construction d’une retenue d’altitude et de dispositifs d’enneigement dans le paysage protégé de Sudelfeld. Avec une superficie de 1,5 hectare et un mur de 38 mètres de haut, la retenue est un ouvrage gigantesque. L’eau permettra d’alimenter plus de 250 canons à neige. Le gouvernement bavarois a annoncé son intention d’investir jusqu’à 45 millions dans le projet. Des organisations de défenses de la montagne et de l’environnement critiquent cette décision, qui est selon eux un mauvais signal pour la protection de la nature et le tourisme, et un investissement court-termiste dans le contexte du réchauffement climatique. De nombreuses questions restent sans réponses, comme par exemple l’impact sur la ressource en eau. Pour les défenseurs de l’environnement, il n’est pas acceptable d’utiliser des fonds publics pour détruire un paysage protégé. La Ligue bavaroise pour la protection de la nature et le Club Alpin Allemand ont donc déposé un recours contre le projet et exigent l’arrêt des travaux.

Source et informations complémentaires : http://www.sueddeutsche.de/bayern/streit-um-skigebiet-gigantische-baumassnahme-soll-zukunft-des-sudelfeld-retten-1.1943883 (de), http://www.alpenverein.de/presse/beschneiung-sudelfeld-klage_aid_14106.html (de), http://www.landesforstdirektion.ktn.gv.at/27987p_DE-ktn.gv.at.?newsid=22568&backtrack=27987 (de), http://kaernten.orf.at/news/stories/2643194/ (de), http://www.forum-bruneck.com/?tag=rotwand (de), http://www.alpenverein.de/presse/beschneiung-sudelfeld-klage_aid_14106.html (de)

Suivez-nous

Icon_facebook  Icon_twitter