Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Des championnats verts dans la neige

Centre de congrès de Schladming : qui va utiliser cet éco-bâtiment après le Mondial ?, demandent les détracteurs.

Schladming et le Val di Fiemme veulent poser de nouveaux jalons avec leurs championnats écologiques. Et misent sur la vaisselle jetable compostable, sur le papier écologique et sur un réseau de chaleur à bio-énergie.
Les organisateurs du Championnat du monde de ski alpin à Schladming/A et des Mondiaux de ski nordique dans le Val di Fiemme/I jouent la carte de la durabilité. Les deux manifestations seront " vertes " et " écologiquement durables ". Dans le Val di Fiemme, les affiches et le papier utilisé pour les communiqués de presse, ainsi que le bois des tribunes portent le label PEFC pour la gestion durable des forêts. Mais les organisations environnementales critiquent le fait que la commune ne se soit équipée que de quelques bus hybrides. Un projet de mobilité alternatif, ambitieux et attendu n'a pas abouti.
À Schladming, la mobilité durable est un maître-mot. Les bus et les chemins de fer circulent plus souvent, les trains ont plus de wagons et une navette électrique a été mise en service. Les transports écologiques sont l'une des cinq mesures inscrites par Schladming dans sa " Charte pour un championnat durable ". Le café doit être issu d'une production durable et servi dans des tasses réutilisables, les plats proposés par la restauration doivent être préparés avec des produits régionaux et servis sur des assiettes jetables compostables. Tous les bâtiments du championnat sont chauffés à la biomasse, et Schladming veut devenir autosuffisant en énergie d'ici à 2030.
Mais des voies critiques se font aussi entendre : pour certains, la nouvelle station d'épuration ou l'installation photovoltaïque installée sur le toit du centre de congrès d'une capacité de 2000 personnes ne ferait que masquer l'énorme consommation d'énergie engendrée par la manifestation. Selon eux, l'énergie consommée par les canons à neige pourrait permettre d'alimenter en électricité plusieurs milliers de maisons individuelles. Le bourg de 4 500 habitants possède aujourd'hui 7 500 places de parking. Les constructions ont coûté 400 millions d'euros au total, et on ne sait guère qui va utiliser ces énormes bâtiments par la suite. Pour beaucoup, la durabilité du Mondial se limite à celle des dettes qu'il laissera derrière lui.
Source et informations complémentaires : www.acquistiverdi.it/news/2013/01/07/fiemme (it), www.rinnovabili.it/categoria-eventi (it), www.tagesschau.de/ausland (de), www.nachhaltigkeit.steiermark.at/cms/ziel (de), www.kleinezeitung.at/sport/schi (de), www.anisa.at/Ski_WM_Schladming_Planai_2013 (de),
Mots-clés associés :