Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Point de vue : Quand la Convention alpine devient interactive

Claire Simon est directrice de CIPRA International. © Martin Walser

Claire Simon est directrice de CIPRA International. © Martin Walser

L’efficacité de la Convention alpine est souvent remise en cause. Une nouvelle approche l’aiderait à se repositionner comme moteur de la coopération et du développement soutenable alpin, dit Claire Simon, directrice de CIPRA International.

La Convention alpine est en train de préparer son programme de travail pluriannuel 2017-2022. C’est une occasion propice pour se poser des questions de fond sur les priorités à traiter mais aussi sur la façon de travailler ensemble. A cet effet, la présidence allemande et le secrétariat permanent ont organisé un séminaire mi-mai, accueilli par la délégation liechtensteinoise sur les hauteurs de Triesenberg. Le déroulé interactif du séminaire était une nouveauté bienvenue au sein de la Convention alpine. Ce premier pas laisse entrevoir la possibilité d’une coopération plus fructueuse au sein de cette institution internationale.

Le séminaire a permis une discussion approfondie sur les principaux défis et opportunités qui se présentent dans les Alpes. Des thèmes, jusqu’alors secondaires au sein de la Convention alpine, ont pris une place importante, tels que l’aménagement du territoire, la qualité de vie ou la jeunesse. Les échanges ont fait abstraction des mandats nationaux. Ils ont permis à d’anciens protagonistes de la Convention alpine de confronter leurs idées à celles de participants peu initiés jusqu’alors à ce traité international. Les fruits du séminaire sont source d’inspiration pour de nombreuses activités de la Convention alpine et de ses partenaires.

Des séminaires de ce genre peuvent donner un nouveau souffle à la Convention alpine, renforcer sa visibilité ainsi que sa crédibilité et l’adhésion à ses travaux. Il est important que l’ensemble des parties contractantes prennent les résultats de Triesenberg au sérieux et les intègrent aux priorités et actions du futur programme de travail pluriannuel.