Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Pour que les paysages aient un avenir

Directrice CIPRA Slovénie (c) Katarina Žakelj

Les gardiens des paysages sont les personnes qui y vivent. Pour Špela Berlot, directrice de CIPRA Slovénie, les populations doivent donc être impliquées dans les processus de décision et les démarches de développement.

Les paysages alpins sont une mosaïque de milieux très divers. Tantôt idylliques, tantôt austères, ils reflètent le passé et le présent des populations qui y vivent. Toutefois, ces paysages se transforment : les infrastructures liées à l’agriculture, au tourisme, aux transports et à la production d’électricité dévorent et détruisent le paysage. Pour avoir un avenir, les paysages alpins doivent être protégés et planifiés dans le cadre d’une vision à long terme, avec la participation des populations locales.

Les institutions, l’État et les municipalités réagissent trop lentement, avec des actions non coordonnées et trop peu ambitieuses. Il n’y a pas de dialogue régulier, ouvert, intégratif et centré sur les solutions entre les personnes qui planifient, développent et gèrent et celles qui vivent dans les territoires. Des accords contraignants et une vision commune des mesures de protection, de gestion et de développement contribuent à façonner et à gérer le paysage de manière responsable. En l’absence de coopération entre les différents secteurs et entre les États, l’utilisation durable de la ressource naturelle que sont les paysages – une ressource non renouvelable – est menacée.

Les bonnes pratiques de gestion des paysages doivent être soutenues. Des réglementations contraignantes peuvent encourager les humains à gérer les paysages de façon durable et respectueuse. Le projet « Grounds for Landscape Policy » va par exemple formuler un accord qui aidera à prendre des décisions rapides, coordonnées, durables et ambitieuses en matière de gestion des paysages. Cette démarche peut permettre de relier et de coordonner les attentes, les objectifs et les actions des différents secteurs et des acteurs en présence. Les paysages contribuent ainsi à faire du développement d’un territoire une démarche collective et un élément central de l’identité personnelle et régionale.

Špela Berlot, directrice de CIPRA Slovénie

Mots-clés associés : , ,