Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Place au tétras-lyre

Tétras-lyre, prends garde à toi ! La construction de la liaison inter-domaines sur le Riedberger Horn détruirait un habitat de cette espèce strictement protégée. © E_Bass flickr.com

La liaison entre les domaines skiables du Riedberger Horn ne doit pas être construite. Le ministère bavarois de l’Environnement s’est prononcé contre le projet et pour le respect du Plan bavarois pour les Alpes. Un succès pour CIPRA Allemagne.

La liaison prévue entre les deux domaines skiables de Grasgehren et Balderschwang au pied du Riedberger Horn sème la discorde dans les Alpes bavaroises. Ce joyau naturel est la plus grande réserve de tétras-lyre de Bavière. Déclaré Zone C dans le Plan bavarois pour les Alpes, le secteur est strictement interdit à la construction. Le Plan pour les Alpes réglemente l’utilisation de l’espace dans les Alpes allemandes, et vise à empêcher les aménagements touristiques dans des sites de grande valeur naturelle. Pour contourner le Plan pour les Alpes, les initiateurs de la liaison sur le Riedberger Horn avaient lancé une procédure de dérogation.

La balle est maintenant dans le camp du ministère des Finances. Avec son refus, la ministre de l’Environnement Ulrike Scharf remet en cause le projet : la liaison inter-domaines ne sera construite que si tous les ressorts y sont favorables.

L’aménagement du Riedberger Horn constituerait un précédent. Le Plan n’a pas été modifié depuis son entrée en vigueur en 1972. CIPRA Allemagne, le Club Alpin Allemand et la Ligue bavaroise de protection de la nature se sont opposés au projet. Lors d’une conférence de presse à la mi-mars à Munich, les trois organisations ont réaffirmé leur positon. CIPRA Allemagne a coordonné les déclarations de ses organisations membres. Parallèlement, elle a proposé à la commune de Balderschwang de l’aider à développer une offre touristique plus proche de la nature. Erwin Rothgang, président de CIPRA Allemagne : « Ce serait une honte que le Plan pour les Alpes soit bafoué alors précisément que l’Allemagne assure la présidence de la Convention alpine. L’impact international serait déplorable – sans parler des dommages causés à la nature. »

 

Source et informations complémentaires : http://www.cipra.org/de/cipra/deutschland/alpenpolitik/riedberger-horn (de), http://www.cipra.org/de/news/alpenplan-am-riedberger-horn-gefaehrdet (de), http://www.br.de/nachrichten/schwaben/inhalt/riedbergerhorn-umstrittene-lifte-100.html (de), http://www.schwaebische.de/region/bayern_artikel,-Ski-Projekt-im-Oberallgaeu-wackelt-_arid,10193757.html (de)