Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

En réseau pour les Alpes

Apprendre les uns des autres et concrétiser des idées communes : le rapport annuel 2016 de la CIPRA met en lumière la coopération dans les Alpes. © Jenni Kuck

La CIPRA est une petite organisation avec un grand réseau. Son rapport annuel montre comment ce réseau permet à ses membres de faire face conjointement aux défis qui se présentent dans les Alpes.

Pour la Convention alpine, dans le cadre de projets, au cours de la SemaineAlpine 2016, des personnes issues de différents pays alpins unissent leurs forces pour s’engager ensemble pour le développement durable dans les Alpes. Le rapport annuel 2016 de CIPRA International est dédié à cette coopération. On ne peut induire le changement qu’en mobilisant ensemble ses forces.

Le rapport annuel présente des rencontres. Par exemple entre Sandrine Percheval et Cassiano Luminati, qui se sont rencontrés pour la première fois à la SemaineAlpine. La Française et le Suisse, qui travaillent tous les deux dans des champs d’action proches de ceux de la CIPRA, ont vite noué connaissance. Ils ont parlé de leur engagement pour les Alpes, et ont puisé dans cette rencontre une nouvelle motivation et de nouvelles idées. De nombreuses personnes et organisations font exactement la même expérience.

D’autres perles de la coopération de CIPRA International avec de nombreux partenaires et organisations d’horizons très divers sont par exemple les coopérations transalpines sur la participation des jeunes, la mobilité ou le changement climatique. L’engagement des représentations nationales de la CIPRA en faveur du développement durable dans les domaines du tourisme, de l’aménagement du territoire ou encore de la mobilité est toujours une entreprise commune. Le rapport annuel est disponible en allemand, en anglais, en français, en italien et en slovène et peut être téléchargé sur : 

www.cipra.org/fr/cipra/international/publications/rapport-annuels