Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

Des terrains de jeux contaminés

Dans le Tyrol du Sud, de plus en plus de voix s’élèvent pour demander l’interdiction des pesticides. © CIPRA Südtirol

Une étude révèle la présence de pesticides sur des terrains de jeux dans le Tyrol du Sud/Haut-Adige. L’administration de la Province autonome reste sur la défensive.

L’étude réalisée pour le compte de la Fédération environnementale du Tyrol du Sud était destinée à analyser la pollution des espaces publics dans la province italienne. Les terrains de jeux sont considérés depuis 2009 comme des zones sensibles et doivent être protégés des pesticides. Les échantillons d’herbe prélevés en mai 2017 pendant la période principale de pulvérisation des pesticides montrent que 29 des 71 terrains de jeux analysés étaient contaminés par un ou plusieurs pesticides. Les concentrations relevées étaient en partie supérieures aux teneurs maximales de résidus autorisées par l’UE dans les denrées alimentaires.

Les résultats laissent supposer que les normes en vigueur dans le Tyrol du Sud en matière d’épandage des pesticides et de distances à respecter ne sont pas suffisantes, et que la population entre en contact avec des pesticides sans le savoir, non seulement sur les terrains de jeux, mais aussi dans d’autres lieux publics. Selon Andreas Riedl, directeur de la Fédération environnementale et de CIPRA Tyrol du Sud, l’administration de la province minimise les résultats de l’étude au lieu de saisir l’occasion pour introduire des changements : « L’administration provinciale est sur la défensive et minimise la portée de l’étude. Or, il ne s’agit pas pour nous de désigner des coupables, mais de montrer qu’on a besoin de solutions. »

Le Tyrol du Sud fait depuis des années la une des journaux pour son usage intensif de pesticides, essentiellement dans la culture des arbres fruitiers. Il y a environ un an, la commune de Mals a attiré l’attention de la presse internationale en interdisant les pesticides sur son territoire en réaction à une initiative citoyenne. Des organisations environnementales du Tyrol du Sud tentent depuis des années de convaincre la Province qu’une agriculture sans pesticides est la seule voie possible et soutenable pour l’avenir. L’enjeu ne se limite pas à la contamination de zones sensibles ou à la protection de la biodiversité et des sols. « Être une région sans pesticides serait un argument de vente qui nous permettrait de nous démarquer à la fois en tant que région agricole et touristique », déclare Andreas Riedl. L’Institut de l’environnement de Munich/D souligne lui aussi l’urgence de changer de cap. Dans une campagne intitulée « Pestizidtirol » (« Tyrol, terre de pesticides »), il réagit aux publicités sur le Tyrol du Sud très présentes en Allemagne, et attire l’attention sur l’utilisation des pesticides dans la Province autonome italienne en détournant le slogan touristique « Tyrol du Sud, terre de tourisme ».

 

Sources et informations complémentaires :

www.umwelt.bz.it/aktuelles/presse/pestizide-sensible-zonen-sind-nicht-ausreichend-gesch%C3%BCtzt.html (de, it) , www.provinz.bz.it/news/de/news.asp?news_action=4&news_article_id=599844 (de) , wundervonmals.com/tag/pestizide (de) , www.br.de/br-fernsehen/sendungen/unkraut/themen-nach-rubriken/regionales-gesundes/suedtiroler-dorf-mals-kaempft-gegen-pestizide-100.html (de) , www.handelskammer.bz.it/de/was-w%C3%A4re-s%C3%BCdtirol-ohne-seinen-tourismus (de, it) , https://pestizidtirol.info (de)

Mots-clés associés : , ,