Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Adieu à l’extension de l’Alemagna

La construction de nouvelles routes de transit transalpines est contraire à la Convention alpine et aux objectifs internationaux en matière de protection du climat. © dmytrok_ flickr1

L’appel de la CIPRA contre l’aménagement de nouveaux axes de transit transalpins a été entendu : le Parlement européen a rejeté les passages incriminés dans un rapport.

La commission des transports du Parlement européen avait soumis au vote en plénière un rapport qui prévoyait entre autres la prolongation de l’autoroute Alemagna, destinée à devenir une nouvelle voie de transit transalpine entre Munich/D et Venise/I. Début octobre, CIPRA International, CIPRA Tyrol du Sud, CIPRA Italie et CIPRA Autriche ont adressé un courrier aux membres de la commission des transports et aux parlementaires européens des Alpes, dans lequel elles appelaient à rejeter les passages du rapport visant à mettre en place un cadre pour autoriser la construction de nouvelles voies de transit transalpines.

L’une des raisons qui plaidaient contre l’adoption de ces passages du rapport est le fait que la Commission européenne a ratifié avec les pays alpins la Convention alpine et le protocole Transports. Ce protocole interdit expressément la construction de nouvelles routes à grand débit pour le trafic transalpin (art. 11, paragraphe 1). Un autre point contesté était le lien établi entre les nouveaux projets d’infrastructure routière et la Stratégie de l’Union européenne pour la région alpine (Suera). Le rapport justifiait l’extension de l’autoroute Alemagna par le développement socio-économique de la partie orientale de la Suera.

Le Parlement européen a rejeté à une grande majorité les passages incriminés du rapport. La mobilisation commune des représentations de la CIPRA a donc porté ses fruits et empêché la mise en place d’un cadre autorisant la construction de nouvelles routes de transit transalpines. Andreas Pichler, directeur de CIPRA International, se félicite des résultats sans équivoque du vote : « Je me réjouis que le projet soit enterré et que la Suera ne soit pas utilisée abusivement pour ouvrir les portes à la construction de nouvelles liaisons routières à travers les Alpes. »

 

Sources et informations : 

http://corrierealpi.gelocal.it/belluno/cronaca/2016/10/26/news/il-parlamento-europeo-boccia-la-a27-1.14307870 (it) www.ansa.it/europa/notizie/rubriche/europa_delle_regioni/2016/10/25/europarlamento-vota-contro-prolungamento-a27-alemagna_cbb0a338-b062-47c5-976f-08f4c9b1d331.html (it), www.stol.it/Artikel/Politik-im-Ueberblick/Lokal/Alemagna-Autobahn-Vorstoesse-aus-dem-Veneto (de), www.alpconv.org/fr/convention/protocols/Documents/transports_fr.pdfwww.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=REPORT&mode=XML&reference=A8-2016-0282&language=EN#title1 (en)