Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un large non à la libéralisation de l'approvisionnement en eau au sein de l'UE

L'eau des Alpes - bien public ou produit commercialisable ? © Archiv CIPRA 2003

Dans ses positions stratégiques sur le marché intérieur et le Livre vert sur les prestations de service, la Commission européenne prévoit une libéralisation générale des services publics et donc de l'approvisionnement en eau. Des représentants politiques de l'UE, de régions de l'espace alpin ainsi que des fédérations des villes et des communes d'Autriche et de l'association écologiste autrichienne Umweltdachverband, se sont prononcés catégoriquement contre une libéralisation de l'approvisionnement en eau. Il est encore possible de prendre position sur le Livre vert d'ici au 15 septembre.
"Les citoyens ont droit à un approvisionnement sûr en eau ainsi qu'à une épuration de l'eau à un coût abordable, de même qu'à une gestion scrupuleuse de notre patrimoine commun", a déclaré Helmut Mödlhammer, le président de la fédération des communes d'Autriche. L'Umweltdachverband et les fédérations des villes et des communes ont présenté un ensemble de revendications en 10 points concernant le Livre vert sur les prestations de services. Marilies Flemming, déléguée autrichienne au Parlement autrichien, entend empêcher la libéralisation de l'approvisionnement en eau par une interpellation à la Commission. Le Vorarlberg/A et la Bavière/D, eux aussi, ont clairement fait entendre leur non à la libéralisation.
Sources et infos : www.umweltdachverband.at/service/presse/ (de)