Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Point de vue : Résidences secondaires - pas de vraie solution en vue

Dominik Siegrist est président de CIPRA International. © RainerKwiotek / Zeitenspiegel

Avec leur " oui " à l'initiative populaire " Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires ", les électeurs suisses ont exigé en 2012 une nouvelle politique du tourisme. Dominik Siegrist, Président de CIPRA International, doute que la volonté du peuple soit réellement appliquée.
Le Conseil fédéral suisse a présenté récemment le projet de loi sur les résidences secondaires mettant en œuvre l'initiative adoptée en 2012. Il y a deux ans, la population suisse a en effet dit " oui " à l'initiative populaire " Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires ". Depuis, la construction de résidences secondaires est interdite dans les communes ayant dépassé le quota de 20 % de résidences secondaires. L'organisation environnementale Legambiente avait même décerné aux initiateurs le prix environnemental " drapeau vert ".
Pourtant, pour la " plus vieille démocratie du monde " comme la Suisse aime à se nommer, la volonté du peuple n'a pas autant de valeur qu'on ne le croit. L'initiative populaire est l'une des faces de la médaille, l'autre est son application politique concrète. Malgré le mandat attribué par le peuple, le gouvernement fédéral a décidé de se ménager plusieurs portes de sortie. Ainsi, les résidences principales et les établissements hôteliers anciens non rentables pourront continuer à changer d'affectation pour devenir des résidences secondaires, et les résidences fictives resteront possibles. Dans le débat sur la destruction des paysages alpins par les résidences secondaires, un nouvel épisode vient de commencer, qui débouchera sans doute sur un nouveau référendum.
Informations complémentaires : www.news.admin.ch/message/index