Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les Suisses veulent moins de résidences secondaires

résidences secondaires

Des résidences secondaires à peine utilisées : une valeur ajoutée touristique faible et des constructions qui grèvent le paysage © Frank Schultze - Zeitenspiegel

L'initiative " Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires " a été acceptée par une majorité de la population suisse. La décision permet de protéger le paysage dans les communes de montagne, mais l'arrêt des constructions n'est pas salué unanimement.
Le 11 mars, 50,6 % des Suisses ont dit " oui " à l'initiative populaire sur les résidences secondaires. Cette initiative veut plafonner dans les communes le nombre de logements utilisés uniquement quelques semaines par an. Pour les communes où le taux de résidences secondaires dépasse déjà 20 %, cela signifie l'arrêt immédiat de la construction de " lits froids ". L'initiative concerne essentiellement les régions qui vivent du tourisme. Dans les Grisons, 135 des 176 communes sont touchées par cet arrêt des constructions. La construction de résidences secondaires non louées à des fins commerciales ne sera plus possible non plus dans la plupart des communes des cantons de Vaud et d'Uri, des Alpes bernoises et du Tessin.
La majorité des cantons de montagne ont rejeté l'initiative. Le Groupement suisse pour les cantons de montagnes (SAB) regrette que ce soient ici les populations urbaines qui aient décidé de l'avenir des territoires ruraux. Les associations environnementales comme Pro Natura voient les choses différemment : pour elles, l'acceptation de l'initiative ouvre des portes aux régions touristiques pour mettre en place une politique de l'hébergement moderne, qui ne gaspille pas les ressources, ne consomme pas excessivement les sols et ne défigure pas le paysage.
Il est rare qu'une initiative populaire soit acceptée en Suisse. Les électeurs se sont prononcés ici contre l'avis du Conseil fédéral et du Parlement, qui avaient recommandé le rejet de l'initiative.
Sources et informations complémentaires : www.lematin.ch/suisse, www.sab.ch/uploads/media/PM1079-fr, www.uvek.admin.ch/themen/02536/02545/03023, www.pronatura.ch