Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le retour de l'ours

Les dégâts provoqués par les ours dans le Trentin ont diminué de moitié par rapport à 2010. © Günther Dotzler/pixelio.de

La population d'ours augmente dans la province de Trente, alors que les dégâts occasionnés par les animaux diminuent, selon un rapport publié par la province. Les ours n'ont pas partout autant de chance.
L'ours se sent particulièrement à son aise dans la province de Trente : c'est ce que constate le rapport sur l'ours publié par la province. La population d'ours continue de croître dans le Trentin et ses environs. Elle est estimée aujourd'hui à 33 à 36 individus, dont au moins quatre oursons. Le rapport ne se contente pas de livrer des chiffres et des faits sur le grand prédateur, il aborde aussi la question de l'indemnisation des dommages causés par l'animal. Dans le domaine agricole, ces dommages ont diminué de moitié par rapport à l'année précédente. Au total, un peu plus de 43 000 euros d'indemnités ont été versés. Les raisons de cette évolution : d'une part, l'ours a trouvé suffisamment de nourriture, et d'autre part, plus de 700 dispositifs de protection, notamment des clôtures, ont été mis en place.
Les 30 ans d'expérience de la province de Trente montrent qu'il est possible de limiter les dommages d'ours si la politique d'indemnisation s'accompagne d'une bonne communication.
L'ours a disparu en revanche dans les Kalkalpen, a annoncé WWF Autriche. Trois ours y ont été lâchés entre 1989 et 1993. Cette population trop réduite pour assurer une reproduction efficace a entraîné l'échec du projet. Autre raison de cet échec : le braconnage. Au fil des ans, plus de 20 ours ont disparu mystérieusement sans laisser de traces.
Sources et informations complémentaires :
www.orso.provincia.tn.it/rapporto_orso (it), www.kora.ch/news/archiv/20120301d.htm (de), www.bafu.admin.ch/dokumentation/fokus/12020, www.corriere.it/cronache/12_aprile_22 (it)