Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

L'ours est lâché !

Bär

L'ours brun dans le Trentin: la plus forte population alpine. © Claudio Groff

Le grand omnivore se sent parfaitement à l'aise dans le Trentin/I. 27 spécimens y ont été dénombrés l'année dernière, alors qu'ils n'étaient plus que trois ou quatre dans les années 1990. Depuis, dans le cadre du projet "Life Ursus", dix ours slovènes ont été réintroduits dans le parc naturel d'Adamello-Brenta.
La population s'est étoffée depuis et le Trentin est désormais la région des Alpes qui compte le plus d'ours. C'est ce qu'indique le rapport annuel de la province autonome de Trente consacré à l'ours.
Le plantigrade se rencontre essentiellement dans le massif de Brenta, dans les Paganella et à l'Ouest de Trente, en Judicarie. En 2010, cinq oursons ont vu le jour tandis que trois autres animaux étaient portés disparus. L'un a été retrouvé mort, un autre a quitté la province. Son périple vers le Sud, jusqu'en Slovénie, lui a valu de parcourir 320 kilomètres à vol d'oiseau. Aucun déplacement aussi long n'avait été jusque là documenté chez un ours alpin.
L'équipe d'intervention d'urgence spécialisée dans les ours n'a été appelée que deux fois au cours de l'année passée. Le prédateur n'a donc pas posé de problème particulier. Toutefois, 237 dégradations ont été signalées. La province autonome de Trente a déboursé un total de 118 000 euros, plus qu'en 2009. En cause: le comportement de certains ours isolés, le manque de nourriture et la protection insuffisante des ruches.
Source: www.orso.provincia.tn.it/rapporto_orso (it)