Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le retour d'Ysengrin

loup.

Préjugés et fausses informations entravent le retour du loup. © Wandersmann / Pixelio.de

Le loup est de retour dans les Alpes occidentales. Une initiative italienne s'est mise en place pour protéger les hommes face au grand prédateur.
33 meutes de quatre à cinq loups vivent entre la Ligurie et le Mont Blanc, à peu près également répartis entre la France et l'Italie. Des loups ont aussi été aperçus dans les Alpes centrales, dans un premier temps dans le Valle di Non dans le Trentin, puis dans la Pustertal dans le Haut-Adige. Or, de nombreux territoires ne sont pas préparés à la cohabitation avec le grand prédateur. Les préjugés et la désinformation rendent au loup la vie difficile. Depuis près de deux ans, le parti populiste de droite Lega Nord fait campagne en Italie contre le retour du loup. Dans la ville piémontaise de Cuneo, une association vient de se créer pour protéger l'homme du loup. Selon les initiateurs, les loups ne sont pas seulement un problème pour les éleveurs : ils représentent aussi un danger pour les randonneurs. Pourtant, la dernière attaque recensée d'humains par le loup date du milieu du XIXe siècle. Dans les Alpes occidentales, 76 % de la progéniture des loups meurent prématurément : plus d'un tiers sont tués sur les routes, et la moitié par des braconniers.
Le Piémont a mis en place des mesures très complètes pour protéger les troupeaux des loups. Le WWF exige que les autres régions suivent l'exemple du " Progetto Lupo ", qui montre la voie à suivre pour résoudre les conflits entre la protection de la nature et le pastoralisme.
Sources et informations complémentaires : www.nzz.ch/nachrichten/hintergrund (de), http://gruppe-wolf.ch/dateien/02_MM_BundesratBeKo (de), www.stol.it/Artikel/Chronik-im-Ueberblick (de), http://dallapartedellupo.blogspot.com/2012/02 (it), www.wwf.it/UserFiles/File (it), http://altoadige.gelocal.it/cronaca/2012/02/08/news (it)
Mots-clés associés : ,