Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Des " îles écologiques " à la mise en réseau des paysages

Grand tétras

Grand tétras : dans le territoire-pilote des Hohe Tauern, les conditions de vie de cet animal menacé ont été améliorées grâce à l'entretien des forêts. © Eidgenössische Forschungsanstalt WSL

Les animaux menacés vivent essentiellement en dehors des espaces protégés. Le grand public et les politiques méconnaissent trop souvent l'importance des réseaux écologiques. Une économie qui fonctionne a besoin de biodiversité.
Ce sont les conclusions essentielles du projet transalpin ECONNECT, qui s'achève en novembre après plus de trois ans.
Les partenaires d'ECONNECT exigent que les mesures de protection et de sauvegarde de la faune et de la flore ne se limitent pas à quelques " îles écologiques " ou corridors. Un écosystème ne peut en effet participer à la protection contre les risques naturels et s'adapter au réchauffement climatique que s'il dispose d'une biodiversité naturelle. Les partenaires du projet adressent donc un message aux responsables politiques : " La valeur des réseaux écologiques pour la société doit être pleinement reconnue ". Ils demandent également que les résultats des enquêtes sur l'état des forêts ou des cours d'eaux réalisées avec des moyens publics soient rendus accessibles à la population : ces enquêtes permettent en effet de recenser les habitats qui doivent être mis en réseau.
Des habitats ont été interconnectés avec succès dans les sept territoires-pilotes du projet. Le projet du Parc national des Hohe Tauern/A parraine entre temps le " Plan d'action Grand Tétras " du Land autrichien de Carinthie.
Source et informations complémentaires : www.econnectproject.eu
Mots-clés associés : ,