Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Transports : un transfert modal hésitant de la part de Bruxelles/BE et de Berne/CH

D'ici à 2030, l'UE entend faire basculer 30 % du trafic routier de marchandises sur des distances de plus de 300 km vers d'autres modes tels que le rail et l'eau.

D'ici à 2030, l'UE entend faire basculer 30 % du trafic routier de marchandises sur des distances de plus de 300 km vers d'autres modes tels que le rail et l'eau. © Atropo8 / flickr.com

L'année dernière, la Suisse a manqué, et de loin, son objectif de transfert modal. Il est possible que l'UE ne puisse pas non plus atteindre son objectif de réduction des émissions d'au moins 60 % par rapport à 1990 à l'horizon 2050.
Dans le livre blanc qu'elle vient de publier sur les transports, la Commission évite de se prononcer clairement sur la limitation des transports, selon la critique l'Association allemande de protection de la nature. Elle mise à la place " sur un progrès technique imprévisible, qui devrait réduire massivement les émissions à partir de 2030, comme par magie. "
Le trafic à travers la Suisse a de nouveau augmenté. L'année dernière, environ 1,25 million de poids lourds ont ainsi traversé les Alpes helvétiques. Pour respecter l'objectif de transfert modal, il aurait fallu qu'ils ne soient que la moitié. Cette année, ce nombre doit être limité au maximum à un million de poids lourds traversant les montagnes suisses. Après l'ouverture du tunnel de base du Gothard, il ne devra plus être que de 650 000. Toutefois, en 2010, près de 63 % de toutes les marchandises ont voyagé en train à travers les Alpes suisses, soit presque 2 % de plus qu'en 2009.
Sources: www.nzz.ch/nachrichten/politik/schweiz/noch (de), www.nabu.de/modules/presseservice/index (de), www.euractiv.com/en/transport (en)