Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Informations complémentaires

Nouveautés

De grands prédateurs plus ou moins bien accueillis

Luchs

La lince, il più piccolo dei grandi predatori presenti nelle Alpi. © Dieter Haugk / PIXELIO

Le WWF Suisse tire un bilan sur la population actuelle des grands prédateurs que sont le loup, le lynx et l'ours. Des relevés montrent que la Suisse abrite huit loups, aucun ours brun et une centaine de lynx.
Si le lynx fait l'objet de divers programmes visant activement sa réintroduction, les loups et les ours ont quant à eux émigré depuis l'Italie en toute illégalité. Une situation qui n'est pas sans déboucher sur de nombreux conflits : cette année, les loups ont tué une centaine de moutons dans des troupeaux mal protégés. Des associations de protection de la nature sont donc favorables à une meilleure garde humaine des bêtes et à la présence de chiens de protection. L'ours brun JJ3, classé " ours à risque " au printemps, a été abattu peu de temps après dans le canton des Grisons. La situation du lynx est plus enviable : " La population helvétique est la plus importante et la plus grande de tout l'arc alpin " souligne Kurt Eichenberger. Mais " partout où le nombre de lynx est élevé, les conflits avec les chasseurs se multiplient ". Pour que la population des grands prédateurs se développe de manière satisfaisante, il est indispensable que les pays alpins renforcent leur collaboration.