Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Berlusconi déclasse le parc national du Stelvio

Le parc national tombe entre les mains des provinces : les normes élevées en matière de protection de l'environnement seront-elles encore garanties ?

Le parc national tombe entre les mains des provinces : les normes élevées en matière de protection de l'environnement seront-elles encore garanties ? © digiflex/ pixelio.de

En décembre, le gouvernement italien a transféré l'administration du parc national du Stelvio aux deux provinces autonomes Bolzano et Trient, et à la région de la Lombardie contre la volonté de la ministre de l'environnement, Stefania Prestigiacomo et sous les protestations bruyantes des organisations de protection de l'environnement.
La liquidation de l'administration commune du parc a pour effet de morceler le plus grand espace protégé des Alpes italiennes. " Jamais encore un Etat européen n'avait dissous un parc ", s'indigne les organisations italiennes de protection de l'environnement. La fonction initiale de protection du parc pourrait être ainsi réduite, et l'exploitation économique de la région, intensifiée. Car les obligations strictes du parc national fondé en 1935 peuvent être modifiées par les provinces comme bon leur semble. L'administration du parc en place jusqu'à présent a refusé des projets qui n'étaient pas compatibles avec la protection du parc. Il n'est pas certain que les administrations des différentes provinces fassent de même. " Quand la protection des paysages et de la nature est placée à un niveau décisionnel inférieur, elle est plus largement exposée à la pression locale et aux lobbies ", déclare le directeur du parc, Wolfgang Platter. Mais le fait que l'administration relève à présent de la province ou de la région, est également une étape permettant d'augmenter l'assentiment de la population et de simplifier les déroulements administratifs. Andreas Riedl de la Fédération de la protection de la nature et de l'environnement ne s'oppose nullement à une plus grande efficacité. " Mais nous observerons très précisément si, à la suite du transfert aux régions, les normes de protection élevées jusqu'à présent en vigueur sont maintenues sous cette forme. "
Une critique est également formulée sur la façon dont la compétence a été transférée du niveau national au niveau régional : le parti populaire du Tyrol du sud (SVP) gouvernant le Tyrol du sud souhaitait avoir l'administration du parc et que celle-ci fasse partie intégrante des compétences de la province autonome. Lors du vote de confiance du 14 décembre, les députés se sont abstenus de voter et ont ainsi donné au gouvernement Berlusconi la majorité nécessaire.
Le parc national du Stelvio s'étend sur 130'600 hectares sur le massif montagneux de l'Ortles-Cevedale aux confins du parc national suisse. Le parc est l'un des plus grands d'Europe.
Sources :
www.repubblica.it/ambiente/2010/12/22/news (it), www.legambiente.org/section (it), Dolomites, 23.12.2010, S. 17, FF - Südtiroler Wochenmagazin n° 2/2011, S. 20-22
Mots-clés associés : ,