Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Avancer ensemble

maison passive

La CIPRA le montre avec son projet climalp : construire une maison passive comme la maison Carlo à Schellenberg/FL permet d’agir de façon durable, de lutter contre le changement climatique et de contribuer au développement régional.

Dans un petit pays comme le Liechtenstein, on se marche constamment sur les pieds. Tout le monde se connaît d’une manière ou d’une autre. Mais finalement, pas tant que ça. C’est un peu la même chose dans le domaine de la construction efficiente au plan énergétique. Ou plutôt, ça l’était jusqu’en octobre 2009 : la CIPRA, qui diffuse par ailleurs des savoirs sur la construction et la rénovation efficientes au plan énergétique dans les Alpes dans le cadre du projet climalp (voir encadré), a réuni les principaux acteurs de la construction énergétiquement efficiente au Liechtenstein, qui se retrouvaient pour la première fois assis à une même table.
Représentant-e-s de la politique et de l’administration et expert-e-s des secteurs de l’énergie, de l’architecture, de la science et de l’éducation ont ainsi pu échanger leurs points de vue dans le cadre du séminaire de la CIPRA « De la théorie à la pratique : la construction énergétiquement efficiente au Liechtenstein », et mieux comprendre leurs positions réciproques.
Quels sont les obstacles au développement de la construction énergétiquement efficiente au Liechtenstein ? Quels sont les difficultés les plus importantes, quels sont les plus faciles à écarter ? Comment encourager les maîtres d’ouvrage à rénover leurs bâtiments en appliquant les principes de l’efficience énergétique ? Tous les participants ont estimé que le Liechtenstein était sur la bonne voie en matière de législation sur les constructions neuves, mais ils ont réclamé le renforcement par étapes de cette législation pour que le pays puisse conserver sa position de précurseur. Autres constats : l’évolution technique est allée très vite dans le domaine des constructions neuves efficientes au plan énergétique, mais celles-ci ne recueillent pas encore l’adhésion de tous les planificateurs ou architectes ni de la masse de la population. Le savoir-faire technique des spécialistes du bâtiment est insuffisant, et la législation sur la rénovation des bâtiments et la fourniture d’énergie doit encore être améliorée. Une autre pierre d’achoppement est le conseil : il arrive encore qu’un architecte déconseille un projet à haute performance énergétique à un maître d’ouvrage pourtant intéressé. Il faut développer l’information pour montrer qu’il est possible, peu onéreux et agréable de construire et d’habiter de manière efficiente au plan énergétique.
Au cours du séminaire, de nombreux participants ont découvert que leurs compatriotes faisaient avancer la cause de la construction efficiente au plan énergétique, individuellement ou au sein d’une organisation. Les représentant-e-s de la Chambre des architectes liechtensteinoise et de l’Ecole supérieure du Liechtenstein, par exemple, ont constaté que leurs deux institutions avaient plus de points communs qu’ils ne le pensaient, en termes de contenus et de programmes. Les acteurs clés de la politique, de l’administration, de l’énergie, de l’architecture, de la science et de l’éducation ont pris conscience qu’un lobbying commun servirait à tous, et qu’il permettrait à la vision de la construction efficiente au plan énergétique de devenir plus rapidement réalité. La CIPRA continuera à accompagner cet échange au Liechtenstein, ainsi que bien d’autres projets et activités relatifs à la construction et à la rénovation efficientes au plan énergétique dans l’ensemble de l’arc alpin.

*****************************************************************

Pour le confort de l’habitat, le climat et l’économie régionale
Avec le projet climalp, la CIPRA veut montrer à un large public que les bâtiments efficients au plan énergétique en bois local protègent le climat et relancent l’économie régionale. Elle organise régulièrement des excursions, par exemple comme celle qui a été organisée en 2009 au Vorarlberg pour les représentant-e-s des membres du Réseau de communes « Alliance dans les Alpes » ou pour la Fédération nationale des Communes forestières de France FNCOFOR. Le dossier « compact CIPRA – Construire et rénover face au changement climatique », publié en allemand, français, italien et slovène dans le cadre du projet cc.alps (voir page 8) reprend les données recueillies par climalp. Le projet climalp reçoit du Liechtenstein un financement annuel de 100 000 francs suisses.
www.cipra.org/climalp
Source: Rapport annuel 2009 CIPRA International
www.cipra.org/fr/CIPRA/cipra-international
Mots-clés associés : ,