Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Nouvelle loi fédérale sur la forêt

Les espaces semi-ouverts et ouverts, exploités de manière extensive, font partie des espaces les plus précieuses du point de vue de la protection de la nature dans l'espace alpin.

Les espaces semi-ouverts et ouverts, exploités de manière extensive, font partie des espaces les plus précieuses du point de vue de la protection de la nature dans l'espace alpin. © CIPRA International

La troisième tentative aura été la bonne : le gouvernement allemand vient en effet de réussir, à la mi-juin 2010, à amender la loi fédérale sur la forêt, et ce pour la première fois depuis les années 1970. Les modifications résultent de l'évolution de la notion de forêt : les surfaces recouvertes d'arbres pouvant être simultanément utilisées à titre agricole, comme les alpages, ainsi que les pâturages en forêt semi-ouverts, ne seront désormais plus considérés comme des forêts.
Cela permettra aux agriculteurs de demander des subventions agricoles au titre de ces espaces. Cela permettrait aussi de préserver des paysage semi-ouverts de grande importance pour la protection de la nature et pour l'esthétique des sites, et d'en éviter l'embroussaillement. Le recul des anciens paysages dits " culturels ", ou espaces ouverts et semi-ouverts exploités de manière extensive, est un problème général dans les Alpes, qui peut être contré grâce à une exploitation adaptée.
Mais il reste une pointe d'amertume : les associations écologistes déplorent que la nouvelle loi sur la forêt ne prévoie pas un cadre pour l'exploitation durable de ces espaces. Il existe donc encore un besoin d'action dans ce domaine.
Le Conseil fédéral doit encore approuver le texte proposé, le 9 juillet, pour que l'amendement puisse entrer en vigueur.
Sources et informations complémentaires :
www.bauernverband.de/index.php?redid=338816 (de), www.nabu.de/themen/wald/waldpolitik (de)