Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

La connectivité écologique et la loi: quand une barrière devient un outil

Le projet ECONNECT a pour objectif de créer les meilleures conditions possibles de connectivité écologique dans la chaîne des Alpes, conformément à l'art. 12 du protocole Protection de la nature de la Convention alpine: «Les Parties contractantes prennent les mesures adéquates pour établir un réseau national et transfrontalier d'espaces protégés, de biotopes et d'autres éléments protégés ou dignes de protection dont le caractère est reconnu. Elles s'engagent à harmoniser les objectifs et les mesures applicables aux espaces protégés transfrontaliers.»
Un volet important du projet est celui concernant les barrières légales (ou module de travail 6), mené de front par le MATTM, le ministère italien de l'environnement, l'EURAC, la Région Vallée d'Aoste et le CIPRA (France). Son activité progresse régulièrement, en ce début de deuxième année de vie d'ECONNECT.
Principaux objectifs de ce volet: définir le cadre juridique de la mise en réseau écologique dans les différents pays alpins, fournir des exemples et proposer des bonnes pratiques (telles que le GECT, Groupement européen de coopération territoriale, un nouvel outil adopté par l'Union européenne), l'idée étant d'établir des liaisons entre les espaces protégés transfrontaliers afin de faciliter la migration et la préservation de la faune et de la flore sauvages au sein de l'espace alpin.
A titre d'exemple, des experts provenant de l'EURAC, un institut de recherche appliquée innovante situé au cœur de l'arc alpin, et de la Région Vallée d'Aoste effectuent actuellement une analyse comparative sur les cadres juridiques de la connectivité écologique dans tous les pays alpins, à commencer par la France et l'Italie, afin d'évaluer la situation actuelle et de produire une méthodologie pouvant être utilisée également ailleurs.
En outre, les partenaires de projet impliqués dans ce volet sont en train d'analyser la situation juridique des régions pilotes du projet ECONNECT, dont beaucoup sont transfrontalières. Le CIPRA organise d'ailleurs, pour le 6 mai à Grenoble, un atelier spécialement ciblé sur ces régions, dans le prolongement d'un précédent atelier sur la coopération transfrontalière entre espaces protégés des Alpes, qui s'était tenu le 19 avril 2009 à Domodossola, en Italie, à l'initiative du MATTM et de l'EURAC. Ce sera l'occasion aussi de discuter des résultats provisoires d'une enquête intéressant toutes les régions pilotes.
Cet atelier a également donné aux acteurs impliqués dans la réalisation d'un réseau écologique alpin la possibilité de s'informer et de se confronter sur les aspects juridiques de cet effort commun. Les résultats des ateliers et des analyses en cours seront illustrés dans un rapport final devant être présenté lors de la Conférence finale sur la connectivité écologique et la loi, prévue pour décembre 2010 à Aoste, en Italie.
Il est à espérer que, dans l'intervalle, ce volet du projet aura contribué à sensibiliser les acteurs impliqués, facilitant la gestion harmonisée des corridors transfrontaliers, et à modifier l'approche vis-à-vis de la loi, de telle sorte que celle-ci soit perçue non plus comme une barrière, mais comme un outil.
Plus d'informations sur le projet ECONNECT sous www.econnectproject.eu
Mots-clés associés : , ,