Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

L'extension de l'autoroute Alemagna de nouveau débattue en Italie

La Convention alpine, applicable juridiquement en Autriche, empêche toute extension de l'axe Alemagna comme autoroute ou voie rapide sur le territoire national.

La Convention alpine, applicable juridiquement en Autriche, empêche toute extension de l'axe Alemagna comme autoroute ou voie rapide sur le territoire national. © CIPRA International

Si l'on en croit les médias italiens parus à la mi-février, les sociétés d'exploitation des autoroutes souhaiteraient construire, dans la région de la Vénétie/I, un nouvel axe routier transalpin reliant les autoroutes de transit existantes du Brenner et du Tauern. Cela reviendrait à une extension de l'Alemagna, qui prévoit une jonction entre Munich/D et Venise/I.
Une extension qui concernerait également le territoire autrichien. Le Parlement autrichien a cependant ratifié le protocole Transports de la Convention alpine et ainsi exclu toute nouvelle extension autoroutière sur son sol.
Le comité Stop au Transit a souligné, dans un communiqué de presse, l'absurdité d'un tel projet. Selon elle, il est notoire qu'en raison de l'importance des capitaux requis, la construction d'autoroutes ne génère que peu d'emplois. Selon une étude du ministère allemand de la construction et de l'aménagement du territoire, l'extension du réseau autoroutier dans les régions rurales périphériques ne peuvent ni déclencher ni encourager le développement économique régional.
Sources : www.go-lienz-osttirol.net/alemagna-ss51-a27 (de/it), Corriere del Veneto 13.02.2010 und 14.02.2010, Corriere delle Alpi 17.02.2010
Mots-clés associés :