Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Convention alpine : le sommeil du juste

Aucun projet commun dans le domaine du climat n'a été défini lors de la réunion du " Comité permanent de la Conférence alpine " à Brdo pri Kranju/SI.

Aucun projet commun dans le domaine du climat n'a été défini lors de la réunion du " Comité permanent de la Conférence alpine " à Brdo pri Kranju/SI. © CIPRA International

Le changement climatique a été le principal ordre du jour de la 41ème réunion du " Comité permanent de la Conférence alpine " à Brdo pri Kranju, en Slovénie. Toutes les parties contractantes présentes (Monaco et l'UE étaient absents) ont rendu compte de leurs stratégies climatiques. En amont, la CIPRA avait demandé aux Etats de fournir des informations sur des étapes concrètes de mise en œuvre du plan d'action climatique décidé en commun. Malheureusement, cette réunion organisée en Slovénie ne nous a pratiquement rien appris de nouveau.
L'Allemagne avait initié la réalisation d'une étude visant la création d'un espace alpin climatiquement neutre d'ici à 2050, et promis le financement d'une étude préalable. Les autres parties contractantes se montrent peu intéressées par la participation au financement de l'étude principale. Malgré des demandes en ce sens de la CIPRA, aucun projet commun dans le domaine du climat, ce qui était quand même une décision ministérielle de la dernière Conférence alpine à Evian/F, n'a été défini.
Les parties contractantes ont démontré de manière éclatante qu'elles n'ont aucune intention de mettre en œuvre les décisions pourtant modestes de la conférence interministérielle d'Evian évoquée. Cela a conduit la CIPRA à remarquer avec amertume que les parties contractantes avaient décidé de continuer à dormir du sommeil du juste plutôt que de se mettre à l'ouvrage. Source : CIPRA International
Mots-clés associés : ,