Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Les animaux sauvages stressés ont besoin de zones de tranquillité

Selon les dernières statistiques de la chasse publiées par l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), l'hiver dernier a fait plus de victimes parmi les animaux sauvages des Alpes (cerf élaphe, chevreuil, chamois, bouquetin et sanglier) que durant les décennies précédentes.
Dans certains cantons de montagne, le nombre d'animaux morts trouvés a plus que triplé par rapport à l'année précédente : dans le canton des Grisons, il s'est élevé à 2047 individus pour le cerf élaphe contre 617 en 2007/2008. Le nombre élevé de pertes est à mettre en rapport avec l'équilibre énergétique des animaux : en été et en automne, la faune sauvage se constitue des réserves de graisse dans lesquelles elle peut puiser durant les mois d'hiver, lorsque la nourriture se fait rare. Si, vers la fin de l'hiver, la couche de neige est épaisse, de nombreux animaux meurent de faiblesse, car leurs réserves de graisse sont déjà épuisées et les nouvelles sources de nourriture encore trop peu nombreuses. Pour ménager leurs réserves d'énergie, les zones de tranquillité sont alors particulièrement importantes pour les animaux. Lorsqu'ils sont dérangés par des randonneurs en raquette ou à ski, ils dépensent de l'énergie supplémentaire pour fuir, ce qui les affaiblit.
Source : www.bafu.admin.ch/aktuell/medieninformation (fr/de/it/en)