Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Un nouveau nom pour un bulletin qui a fait ses preuve

Un nouveau nom pour un bulletin qui a fait ses preuves

La mise en réseau des espaces protégés, tel que le thème du dernier numéro d'Alpenscène " Schengen pour la faune et la flore " © Georg Schraml

CIPRA Info devient Alpenscène. Ce faisant, l'éditeur, CIPRA International, tient compte de l'évolution : depuis 25 ans, l'ancien bulletin d'information s'est mué en véritable cahier thématique. Alpenscène, enrichi par de nouvelles rubriques, se présente donc de manière plus attrayante.
Pour fêter les 25 ans de son bulletin d'information, la CIPRA ouvre une " Fenêtre sur le passé ". Comment tout cela a-t-il commencé ? Quels ont été les thèmes brûlants ? Au-delà " Panorama ", offrant une approche visuelle du thème de la reveu, Alpenscène comporte la nouvelle rubrique " Par monts et vaux ", qui regroupe des brèves issues de l'ensemble de l'arc alpin.
Mais les valeurs sûres ne changent pas. Alpenscène reste le reflet des thématiques alpines actuelles et des défis qu'il faudra prochainement relever dans l'espace alpin, la revue donne la parole aux expert(e)s, aux décideurs et décideuses, tout en esquissant des solutions d'avenir. Le tout étant complété et illustré par des exemples.
Le dernier numéro (90) d'Alpenscène, intitulé " Schengen pour la faune et la flore " est consacré à la mise en réseau des habitats naturels. En matière de protection de la nature et des espèces, on assiste depuis quelques années à un changement de paradigme : abandon de la simple conservation d'habitats rares pour considérer le territoire dans son ensemble. C'est de là que vient le modèle des réseaux écologiques qui permettent de regarder au-delà des limites des espaces protégés.
Quels sont les avantages, pour l'homme, d'un réseau qui fonctionne et pourquoi les espaces protégés sont-ils nécessaires mais non suffisants pour sauvegarder une diversité végétale et animale digne de ce nom dans les Alpes ? Les auteurs s'efforcent d'apporter des réponses à ces questions, entre autres. D'autres articles présentent des exemples locaux tels que la bataille menée pour la conservation du Tagliamento en Italie ou les opérations de mise en réseau dans le département français de l'Isère. Dans un entretien, Michael Vogel, président du réseau alpin des espaces protégés, confirme qu'il est nécessaire de procéder à une mise en réseau écologique au sein de toutes les Alpes. Nombre de questions traitées sont issues de trois grands programmes de mise en réseau : Econnect, le continuum écologique et la plateforme réseau écologique.
Plus d'informations : Alpenscène n° 90 " Schengen pour la faune et la flore ", à commander gratuitement auprès de CIPRA International (international@cipra.org) ou téléchargeable au format PDF à l'adresse www.cipra.org/alpenscene (de/fr/it/sl)