Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Partenaires en réseau pour un réseau d'habitats

Dans la nature, les réseaux sont une stratégie qui réussit toujours. © Matthias Huss

Trois initiatives, main dans la main à l'échelle alpine L'espace alpin recèle une diversité biologique exceptionnelle. Pour assurer sa préservation, la Convention alpine réclame, dans son Protocole sur la Protection de la Nature, la mise en place d'un réseau écologique. Trois initiatives étroitement liées et agissant dans toutes les Alpes en ont fait leur objectif : les projets " Continuum écologique " et Econnect, ainsi que la plateforme " Réseau écologique " de la Convention alpine.
Depuis 2002, la Commission Internationale pour la Protection des Alpes CIPRA, le Réseau Alpin des Espaces Protégés (ALPARC), le Comité Scientifique International de Recherche Alpine (ISCAR) et le programme alpin du WWF s'engagent pour la sauvegarde de la biodiversité dans les Alpes. Ces quatre organisations ont ouvert une voie entièrement nouvelle dans la protection de la nature alpine, en s'attachant à une vision globale des Alpes, qui fait des frontières -celles des Etats comme celles des espaces protégés. Elles ont donné l'impulsion décisive pour mettre sur pied la plateforme " Réseau écologique " de la Convention alpine et le projet Econnect. C'est le consortium formé par ces quatre organisations qui a engendré le projet " Continuum écologique ". Elles agissent ainsi tout à fait dans le sens de la Convention alpine qui réclame, dans son Protocole sur la Protection de la Nature, la création d'un réseau écologique pour la sauvegarde de la diversité biologique exceptionnelle de l'espace alpin. Chacune des trois initiatives se concentre sur un domaine différent. La plateforme s'efforce, pour sa part, d'obtenir le soutien du monde politique pour un réseau écologique étendu à toutes les Alpes. Econnect met en place un partenariat exemplaire entre les acteurs privés et publics et soutient les premières mesures d'application sur le terrain dans des régions pilotes. Le Continuum écologique a élaboré des bases scientifiques et méthodologiques pour toutes les initiatives, mis en route la coopération avec des régions pilotes et ouvert un débat public à l'échelle alpine. Les partenaires du consortium sont, de surcroît, associés à la plateforme et à Econnect. Il leur incombe de ne pas perdre de vue les objectifs à long terme, de soutenir et de mettre en réseau toutes les initiatives et de trouver des sources de financement pour de nouveaux projets.

Le Continuum assure la continuité
Le Continuum écologique est né en juin 2007, grâce à l'appui financier de la Fondation suisse MAVA pour la nature. Au cours de la phase initiale d'un an et demi, la CIPRA, ALPARC, ISCAR et le WWF ont posé les bases nécessaires à la mise en oeuvre d'un réseau écologique dans les Alpes. On dispose désormais de méthodes approuvées dans toutes les Alpes et mesures possibles pour mettre en réseau les habitats naturels.
Quatre régions pilotes, réparties dans tout l'Arc alpin, ont été identifiées et des plans d'actions y sont élaborés avec tous les acteurs concernés. Les partenaires du Continuum estiment qu'il est essentiel de prouver aux décideurs l'importance d'un réseau écologique. Il faut qu'ils tiennent compte dans l'aménagement du territoire et dans leurs décisions politiques du fait que les animaux ne peuvent pas effectuer leurs migrations saisonnières et que les populations de plantes ne peuvent pas exister s'ils ne disposent pas d'habitats appropriés et reliés entre eux. L'excellent démarrage d'Econnect est la réussite la plus importante et la plus visible du Consortium. Les quatre partenaires vont prochainement organiser un réseau de compétences étendu à toutes les Alpes. En outre, de nouveaux projets doivent voir le jour dans d'autres régions pilotes.

Mener le débat politique
La plateforme " Réseau écologique " a été lancée par la Convention alpine en 2007 pour promouvoir la collaboration sur un réseau écologique à l'échelle alpine. La plateforme ne réunit pas seulement des expert(e)s spécialisé(e)s des Etats alpins et des observateurs de la Convention alpine, comme les autres groupes de travail de cette dernière ; elle implique aussi des administrations, des organismes scientifiques, des organisations internationales et des représentant(e)s des régions pilotes. Elle constitue donc un lien important entre la politique, la science et la pratique.
La plateforme présente les résultats importants obtenus par des projets tels qu'Econnect et le Continuum aux Ministères de l'Environnement des Etats alpins, afin que toutes les initiatives de mise en réseau dans l'espace alpin obtiennent le soutien politique nécessaire sans trop de difficultés. La plateforme est aussi en dialogue permanent avec d'autres accords multilatéraux comme la Convention sur la diversité biologique, ainsi qu'avec des décideurs(-euses) au niveau européen. La plateforme organise en outre l'accompagnement scientifique des initiatives de mise en réseau, soutient les actions menées dans les régions pilotes, veille à ce que le dialogue entre les partenaires ne tarisse pas et que le public soit informé des activités. Cependant, le travail de la plateforme a ses limites. En dehors des moyens que chaque présidence bisannuelle met à disposition, il n'y a pas d'aide financière assurée. On ne sait pas encore combien d'argent sera mis à disposition par la France qui vient de prendre la relève de l'Allemagne à la présidence.

Retisser la toile de la vie
Econnect, le projet le plus rapidement mis en place (en trois ans), regroupe 16 partenaires issus de six pays alpins dans le cadre du programme " Espace Alpin " de l'Union Européene.Selon la devise " Restoring the web of life ", Econnect fait avancer, depuis septembre 2008, la mise en place du Réseau écologique dans les régions pilotes, avec la participation d'administrations nationales et régionales, d'instituts de recherche, d'organisations faîtières internationales et de partenaires locaux pour les réalisations. S'appuyant sur les outils et les bases élaborés dans le cadre du projet " Continuum écologique ", les quatre régions pilotes citées ci-dessus ainsi que deux régions supplémentaires démontrent comment la mise en réseau peut être améliorée concrètement sur le terrain. Un exemple : des partenaires de projets suisses, italiens et autrichiens accordent leurs stratégies pour sauvegarder les prairies sèches, indispensables à la survie de l'Hermite -une espèce de papillon menacée de disparition. Econnect apporte son soutien en préparant des bases de données géographiques couvrant toutes les Alpes, en analysant les barrières physiques et juridiques qui entravent les déplacements des animaux et des plantes et en déterminant des corridors de migration. Sans oublier que l'échange de connaissances doit se faire entre acteurs mais aussi avec d'autres régions de montagne.