Représentations de la CIPRA

Outils personnels

  Filtres de recherche  

Nouveautés

Le défi des résidences secondaires - Beaucoup d'espace, un usage limité

Zweitwohnung

Les résidences secondaires altèrent le visage des localités et peuvent dégrader leur image © Frank Schultze/Zeitenspiegel

Le numéro 87 du CIPRA Info qui vient de paraître fait le point sur les défis posés par la construction de résidences secondaires. Tout en expliquant ce phénomène et les problèmes de la politique des résidences secondaires, il montre également les solutions qui ont fait leurs preuves et les nouvelles.
Depuis les années 1960, l'ensemble de l'arc alpin enregistre une augmentation massive du nombre de résidences secondaires. Certes, les habitant-e-s des communes concernées profitent de cet essor de la construction qui se traduit par l'injection dans le circuit économique régional de capitaux neufs, même si c'est essentiellement à court terme. Mais les résidences secondaires, surnommées " lits froids ", apportent aussi leur lot d'inconvénients aux communes qui les accueillent. Bon nombre d'entre elles ne sont utilisées que quelques semaines par an, alors que la superficie qu'elles occupent est très élevée. Les constructions altèrent durablement le paysage naturel et le visage des localités. A cela s'ajoute le fait que la hausse des prix des terrains et des loyers entraîne de plus en plus l'éviction des populations locales du marché immobilier. Si certaines communes et régions ont réagi très tôt à ces évolutions et ont pris des mesures de réglementation, ailleurs, des sites touristiques ont vu le jour qui se transforment en villages fantômes dès la haute saison terminée. Ce type de construction, s'il n'est pas encadré et freiné, peut avoir des conséquences négatives. Il existe pourtant des instruments qui permettent aux communes et aux régions d'intervenir activement dans cette évolution et de contrôler la construction de résidences secondaires.
Les lieux touristiques sont eux mêmes de plus en plus conscients des problèmes posés par la construction de résidences secondaires ; ils cherchent des solutions et les mettent en œuvre dans le cadre de la politique foncière, de la réglementation du marché et de l'utilisation des résidences secondaires. D'autres localités s'efforcent d'optimiser les immeubles existants et de remettre sur le marché les "lits froids" pour l'essentiel inutilisés. Acteurs privés et publics sont invités à créer et à implémenter des instruments effectifs de régulation de la politique des résidences secondaires afin que les villes et villages des Alpes demeurent agréables à vivre et attractifs.
Plus d'informations : CIPRA Info n° 87 " Défi résidences secondaires : beaucoup d'espace, un usage limité ", à commander gratuitement auprès de CIPRA International (international@cipra.org) ou téléchargeable au format PDF à l'adresse www.cipra.org/de/alpmedia/publikationen/3334
Source : CIPRA International